Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 11:55

La CHINE commence à s' éxciter " sec ". Les chiffres du premier trimestre viennent de tomber et fon état d' une progression encore assez spéctaculaire. La demande de l' or noir va donc être de plus conséquente au fil des mois, d' autant que l' OPEP ne va pas tarder à nous (re)faire le coup de la panne. A savoir, que la demande va être supérieur à l' offre. Ce grand " classique " va donc faire grimper le cours du baril peu à peu.

shadock_1-copie-3.gif

La barre des 100 a donc de grandes chances d' être atteint d' ici quelques mois. Une résistance est en effet située au niveau des 105 et si la demande mondiale se confirme lors des prochains mois, les spéculateurs ne vont évidemment pas se gêner pour en rajouter une belle couche en souflant dans le " malabar " d' autant que les politiques qui ne comprennent pas grand chose en la matière vont paniquer comme il se doit, accélérant donc le processus de formation d' une belle bulle.

1-copie-52.jpg

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans PETROLE
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 09:44

Après un parcours quelquepeu cahotique ces derniers mois, le pétrole a réussi à s' extraire de cette logique début octobre. Il s' éloigne à l' heure actuelle de sa mm 20 qui se situe à hauteur du 73.28 environ pour un cours de plus de 80 dollars. L' objectif est à présent d' aller chercher la zone de résistance des 87 dollars environ. Il s' agit en fait d' une ancienne zone de supports datant de la période de décembre 2007 à février 2008. Ce support devient donc résistance à la montée. Cette remontée du cours de l' or noir s' inscrit en tout cas dans la logique d' une reprise économique digne de ce nom. A terme, il s' agira d' aller chercher les 100 dollars.

Graphique 2 :

Premiere résistance : 86.97
Deuxième résistance : 92.55/65
Troisième résistance : 99.20















































www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans PETROLE
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 16:15

Le support ( visible dans le premier graphique ) a rempli son office. La probabilité que la purge soit arrivée à son terme est importante, et les " méchants " spéculateurs qui ont " jouer " la baisse, après avoir " jouer " la hausse il y a quelques mois ( ce sont toujours les mêmes dans les deux sens ), vont donc à nouveau " jouer " la hausse. Comme par hasard, et ce afin de " justifier " la nouvelle hausse à venir, les nouvelles permettant de l' entretenir vont tomber lors des prochaines semaines. Un coup ce sera un incident ici , puis des rebelles là bas, et aussi une déclaration de l' OPEP, etc... Il faut en effet bien faire croire au " bon peuple " qui rame, qu' il y a une certaine cohérence entre les cours de l' or noir et les évènements qui se produisent dans le monde. Le cinéma est en effet toujours le même, et à l' heure où les " méchants " spéculateurs sont montrés du doigt, il n' est pas la peine d' en rajouter. Dans la réalité, le " petit " monde du pétrole, sait bien que tout ceci n' est que " mascarade " et " spéculation ". Mais ce dernier mot est devenu un énorme tabou, donc, par pure démagogie, et pour ne pas frustrer les " prolos " qui ne savent plus dans quel sens ramer, il est  de bon ton de donner des explications bidons au journaux de 20 heures qui le sont tout autant il est vrai. il n' y a cependant aucune obligation de " gober " la " daubasse " servie tous les soirs à la même heure. Libre à chacun de réflechir, ou tout du moins d' essayer, même si certains ce n' est pas simple, en s' intéressant un peu plus à l' économie. Comment ? il y a plus " belle la vie " sur la 3 ? Ah d' accord, mais alors il ne faut pas se plaindre si le politique, de droite comme de gauche, prend de plus en plus les " prolos " pour des cons. Ceci dit, les politiques auraient tort de se gêner, tant c' est devenu facile pour eux de le faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.zone-trading.com

 

 

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans PETROLE
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 13:19
C' était il y a seulement quelques mois. Vous vous souvenez ? C' était la fin du monde. Il n' y avait bientôt plus de pétrole sur notre si chère planète. Les fins analystes et autres spécialistes du néant, criaient haut et fort que c' était la fin du monde, et que c' était donc pour cela que le cours du baril s' envolait chaque jour un peu plus.

Il n' allait cesser de monter, encore et encore. Au 3 juillet dernier, soit il y a moins de 4 mois, le baril atteignait le niveau des 145 dollars.

3 mois et demi plus tard, le baril est à...80 dollars. Soit " juste " une baisse de l' ordre de 45 %. La fin du pétrole, et donc du monde sont donc reportées à plus tard. Finalement. En fait il en reste encore. On nous aurait donc menti. Que c' est pas joli !

Evidemment, vous aurez pû remarquer, si vous n' avez pas encore troquer votre auto contre un vélo, que le prix à la pompe n' a pas vraiment suivi la même tendance.

Il faut en effet bien penser aux pétroliers. Les marges doivent être préservées, et ce alors que les volumes vont forcément être à la baisse, crise économique oblige.

La bulle s' est donc dégonflée sur le pétrole, et les " méchants spéculateurs " sont désormais passés à autre chose depuis un bon moment. Ainsi va la vie.

Et les dommages collatéraux alors ? C' est à dire le " bon peuple " toujours obligé de prendre son auto pour aller " trimer ", dans le but d' acquérir un logement à crédit pour tenter de calmer ses angoisses existentielles, avant qu' elles ne reviennent quelques années plus tard quand les traites n' arrivent plus être payées, on en fait quoi ? Ben, qu' ils se débrouillent. On leur avait pourtant dire de prendre leur vélo, et de ne pas vivre au dessus de leurs moyens. On ne va donc quand même pas les plaindre. Tanpis pour eux. Tant mieux pour les autres. Ceux qui savent. Ceux qui savent toujours avant les autres, et qui surtout, ne gobent pas tout ce qu' on leur dit au journal de 20 heures.

Il faut en effet un peu penser par soi même ma brave dame. Depuis le début de flambée de l' or noir, on vous avait pourtant dit que ce n' était qu' une vaste mascarade uniquement destinée à servir les intérêts très particuliers des différents acteurs du secteur pétrolier. Si vous avez préféré " gober " les propos des médias, vous n' avez donc pas à vous plaindre à présent.

MERRIL LYNCH, banque américaine, voit à présent le pétrole à... 50 dollars. Ah bon ? Et la fin du monde ? Pas pour tout de suite. A chacun de reprendre sa place dans la file de la crise actuelle. Le " pétrolier " est prié d' attendre son tour. " L' immobilier est arrivé en premier " et derrière, il y a la " financière " et ensuite viendra " l' économique ", puis la " politique " et enfin ce sera à votre tour de revenir. Tous ensemble, c' est la pagaille. Chacun son tour donc. Ne poussez pas derrière, la crise économique n' est encore même pas arrivée, et elle a prévu de rester un bon moment...
























www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans PETROLE
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 10:34
Ceux qui pensaient qu' ils allaient pouvoir faire leur plein à bon compte dans les jours prochains, risquent de déchanter. On peut en effet noter, comme vous pouvez le voir sur le graphique suivant, que les acheteurs  sont de nouveau là. La longue tige sur la bougie formée hier sur le brut, traduit en effet un nouvel afflux des acheteurs, et donc, par opposition, un recul des acheteurs. La bougie est très belle, d' autant qu' elle intervient à un nouveau intéressant. Il ne s' agirait en effet pas que le cours du pétrole rétrograde trop. Maintenant que les intervenants du secteur ont habitué le bon peuple à un un tarif si élevé, ce n' est pas pour faire machine arrière en faisant davantage baisser le cours de l' or noir. Parceque tout ça est organisé ? Ben...un peu ma brave dame... On nous aurait donc menti ? Euh...























www.zone-trading.com



Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 13:06

Vous avez remarqué le cours du brut ? Il se dirige en grands pas vers les 100 dollars. Il y a moins de deux mois il était à plus de 147 dollars le baril, et chacun y allait de sa théorie bidon. C' était la fin du monde. Plus de pétrole. Une demande bien supérieure à l' offre. Il fallait absolument passer à autre chose, et vite, les réserves s' amenuisaient de jour en jour, pour ne pas dire d' heure en heure. Nous étions à la limite du grand chaos. Ah bon ? Et en moins de deux mois, la situation s' est retournée ? Les besoins ne seraient donc plus les mêmes dans un laps de temps aussi court ?  Le monde aurait donc changé en seulement quelques semaines ? La demande serait devenue bien inférieure à l' offre tout d' un coup, et le cours de l' or noir plongerait donc fort logiquement. Personne de sérieux ne peut croire un instant que la situation du monde puisse changer en si peu de temps. L' explication de telles variations repose tout simplement sur un ensemble d' éléments impliquant notamment la spéculation, ainsi qu' une strategie bien particulière, des différents acteurs du secteur. Il y a en effet bien des personnes qui tirent les ficelles de ce que l' on peut appeler une vaste mascarade. Les analystes, toujours à côté de leurs pompes, vont évidemment s' empresser de nous donner des explications toujours aussi farfelues, en s' arrêtant par exemple sur des incidents ici est là, qui auraient fait baisser la production de pétrole d' environ...3 barils. La fin du monde est donc reportée à plus tard, et ce n' est pas encore demain qu' on roulera à l' eau. L' or noir a encore de beaux jours devant lui, et n' oublions pas que pour fabriquer une voiture électrique, une brosse à dents, ou tout simplement un yaourt, il faut du...pétrole, encore et toujours. Le pétrole n' est pas mort, et ce n' est pas encore demain qu' il risque d' être remplaçé. Par contre, vous pouvez encore circuler à vélo, car les prix à la pompe ne suivent pas tout à fait la même courbe que celle du brut. Il faut bien comprendre ma brave dame, qu' il faut en effet un certain temps pour répercuter la baisse du cours du baril sur le prix à la pompe. Juste le temps que le baril de brut...remonte...


Lire notamment : http://www.planete-energies.com/contenu/petrole-gaz/trading.html



www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 12:17

Le monde est injuste. Même si le malheur des uns, finit toujours par faire le bonheur des autres. Pendant que le " bon peuple " rame, l' OPEP engrange des milliards. Les exportations de pétrole de l' OPEP pourraient en effet atteindre la bagatelle de... 1251 milliards de dollars. Durant le premier semestre, les 14 pays membres de l' organisation ont déjà empoché la sympathique somme de 645 milliards de dollars. Les menbres de l' OPEP produisent environ 38 % de la production mondiale, à savoir environ 32 millions de barils par jour. Chacun aura donc compris que les producteus de pétrole n' ont pas vraiment intérêt à ce que le cours de l' or noir baisse. Pour information, les recettes en 1998 étaient " d' à peine " 108 milliards de dollars. En 10 ans, l' OPEP a donc multiplié par plus de 10 ses gains ! Quand on vous dit que le monde est injuste. Reste que la problèmatique des pays consommateurs, et principalement de la France, reste une pression fiscale démesurée. Comme le disait très justement le roi d' Arabie saoudite il y a peu, les pays consommateurs n' ont qu' à se " démerder ".


























www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 12:38

Tournez vous, et regardez autour de vous. Vous voyez tous ces objets qui vous entourent ? Ils ont tous été fabriqués avec...du pétrole. On a toujours pas trouver mieux, et il ne faut pas rêver, ce n' est pas encore demain que le pétrole va mourrir, ni après-demain. Du pétrole, il y en a. Il faut simplement aller le chercher là où il se trouve. Tous les projets coûteux sortent  à nouveau des placards. Avec un pétrole à 150 dollars tout en effet possible !. A 80 dollars le baril ce n' était évidemment pas possible. Les plus gros producteurs mondiaux ont donc tout intérêt à ce que le cours du pétrole se maintienne à un niveau élevé. Très élevé. Plus l' or noir atteindra des sommets, plus la marge de manoeuvre sera confortable pour développer les nombreux projets encore impossible à réaliser il y a quelques mois. Comme toujours, et ce dans tous les domaines, ce n' est qu' une question de coût. Reste à présent, comme l' a encore souligné il y a peu le roi d' Arabie saoudite, aux pays consommateurs de s' adapter. Seulement voilà, à l' heure où les caisses sont vides, les pays qui taxent à outrance les produits pétroliers, ne peuvent évidemment pas se permettre d' adopter une politique fiscale favorable aux utlisateurs. De plus, cela irait évidemment à l' encontre de la politique menée par la France, à l' endroit de la protection de l' environnement. Politique qui arrange cependant bien les affaires de l' Etat, en servant " d' alibi " pour ne faire aucune geste en faveur du " bon peuple " qui n' est pas prêt de s' arrêter de ramer...

A lire également :
Une CITROËN BX pollue plus qu' une PORSCHE 997, 4 fois plus puissante
Pétrole : un américain en consomme...15 fois plus qu' un chinois...
Pétrole : la bulle éclatera peu après la fin des JO de Pékin
Pétrole : la fiscalité freine la production

 

 

 

 

 

 

 

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 22:43

Ce sont toujours les Etats-unis qui sont les " champions " du monde de la consommation de pétrole. Chaque jour, un américain en consomme en effet en moyenne 11 litres, soit deux fois plus qu' un européen, 15 fois plus qu' un chinois, et 30 fois plus qu' un indien.

Mais si les américains restent les premiers consommateurs, ce sont bien les chinois qu sont les plus énergivores. Entendez par là, qu' il faut trois fois plus de pétrole aux chinois pour générer un point de PIB par rapport aux américains. Par rapport aux chinois, les européens en demandent 5 fois moins pour cette même unité de PIB.

La question que l' on peut se poser à l' heure actuelle est de savoir si le ralentissement économique aux Etats-unis et en Europe n' impliquera pas une demande inférieure et donc une baisse du cours du pétrole à terme. Mais en fait ce n' est pas si simple, car il y a d' autres paramètres qui sont susceptibles d' entrer en ligne de compte. Outre la croissance économique, il y a également la part du pétrole dans le mix énergétique en général, ainsi que les conditions climatiques notamment.

En ce qui concerne le fameux mix énergétique, les estimations de la demande lors des prochaines années, indiquent que le pétrole restera en bonne place. De 35 % en 2005, il ne devrait pas descendre sous les...34 % en 2030. Les " fantasmes " sur le retour du charbon,  le " solaire " et " l' éolien " resteront dans une optique de long terme. Le pétrole n' est pas mort.

105 millions de barils par jour en 2020 ? : C' est ce que prévoit les spécialistes, même si en la matière, et c' est bien là le problème essentiel, il est difficile d' avoir des certitudes. Par rapport à la demande actuelle, cela représentait donc une augmentation de 20 %.

Reste donc la problèmatique de l' offre. Et en la matière aussi, il est difficile d' y voir clair. Des projets il y en a, mais encore faut-il que cela soit rentable. A 100 dollars le baril cela peut l' être, à 130 encore plus évidemment, mais pas à 50 dollars, ou même à 80. La pression fiscale excessive de certains Etats, telle la Russie notamment, ne permet justement pas de réaliser les investissements nécessaires favorable à une augmentation de la production. Le problème est donc aussi politique. L' OPEP quant à elle, prévoit une production de l' ordre de 99 mb/jour en 2010, auquelle on peut rajouter environ 10 mb/j de capacités résiduelles. Reste également à savoir si les pays producteurs respecteront les investissements en question, et surtout si ils en ont vraiment l' intérêt. Enfin, il restera le paramètre du raffinage. La capacité de ce dernier est en effet contrainte par l' offre mondiale. On le voit aujourd' hui avec le " gazole ". Tout n' est donc pas si simple au pays de l' or noir.



Toujours est il, que le prix du pétrole à une probabilité significative de demeurer à des niveaux relativement élevés à moyen et long terme.














Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 10:41
Aucune signe de faiblesse dans l' évolution du prix de baril de pétrole. Cela continue de monter, et les 150 dollars ont toutes les chances d' être avalés assez rapidement. L' été sera chaud. Tous les ingrédients sont là pour un magnifique feu d' artifices. Le " bon peuple " n' a qu' a bien se tenir.

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans PETROLE
commenter cet article