Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 21:47

La nouvelle du 12 septembre dernier a fait l' effet d' une bombe. Le titre a d' ailleurs encore essuyer les plâtres le lendemain en abandonnant plus de 10 %, soit près de 16 % sur deux séances. Le géant EADS annonçait de drôles de fiançailles avec BAE Systems. Pour ceux qui auraient manqué quelques cours du soir, BAE Systems est un groupe de défense britannique. En s' unissant ensemble EADS donnerait naissance à un sacré groupe. Il deviendrait ainsi le leader en matière d' aéronautique, de défense et d' espace fort d' un chiffre d' affaires collossal de pas moins de 73 milliards de nous bons " vieux " euros. De belles fiançailles pour les dirigeants respectifs des deux groupes, même si tout ne sera pas aussi simple. L' organisation de ces dernières s' annoncent en effet délicates à plus d' un titre. La dégringolade d' EADS ces derniers jours en est d' ailleurs la " meilleure " illustration. Les actionnaires font en effet plutôt la " gueule " à l' heure actuelle. Le mariage des deux groupes n' est en effet pas sans conséquences, et promet, d' ores et déjà, pas mal de chamboulements au sein de la gouvernances d' EADS, sans compter qu' il serait également déstabilisant pour l' équilibre même du secteur. Il va falloir dans un premier temps convaincre tout le monde : les actionnaires bien évidemment, mais aussi les Etats français, allemand, mais aussi britannique et même les USA. Autant dire que les noces ne vont probablement, dans un premier temps tout du moins, pas être aussi joyeuses que l' on pourrait le penser.

 

Sur le papier pourtant, tout est beau. Selon le plan prévu, EADS détiendrait 60 % de la nouvelle entité. Cela constituerait donc un sacré avantage pour EADS qui dépasserait ainsi BOEING, le numéro un mondial actuel, en faisant décoller son chiffre d' affaires de manière flagrante. Pour la petite histoire il faut savoir que BAE est un des principaux fournisseurs du... Pentagone, ce qui ne gâche donc rien au passage. Reste que tout n' est pas aussi simple, justement. BAE se bat depuis des années pour parvenir à décrocher les marchés de Pentagone. Pas sûr que cela aussi simple avec la venue d' EADS. Ce pourrait même être tout le contraire. Quant aux autres acteurs du marché, tels DASSAULT et THALES, il y a fort à parier qu' ils pourraient en sortir fragilisés.

 

Bref, tout est loin d' être clair et on comprend donc mieux pourquoi le titre a tant décroché lors des dernières séances. Les actionnaires sont plutôt inquiets, et, pour l' heure, on peut aisément les comprendre...

EADS.png

 

www.zone-trading.com

Partager cet article

Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires