Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 09:08

Les jeux sont désormais faits. La fin de règne du monarque arrive à grands pas. SARKOZY n' est plus. Victime de son égo démesuré, il file droit vers la retraite anticipée. L' heure du bilan a donc sonné, et franchement, il est loin d' être réjouissant. La cristallisation autour de l' excité du bocal est désormais bien loin. Plus personne n' est dupe. Il est temps de changer de capitaine. Hurler dans la tempête ne sert strictement à rien si on est pas capable de prendre la moindre décision. SARKOZY n' a donc pas sû prendre les bonnes décisions. Il n' aura fait que parler, le plus souvent pour ne rien dire. Il s' agissait de pure démagogie donc on se demande encore aujourd' hui le but. Montrer du doigt le monde de la Finance pour faire plaisir à trois prolos n' aura mené à rien, bien au contraire. On voit en effet le résultat aujourd' hui. SARKOZY est abattu, presque à l' agonie, fatigué. L' homme a toujours eu trop de certitudes, et ce n' est évidemment jamais bien bon, à fortiori en politique. Le fiasco de son ouverture incompréhensible à gauche en est une autre preuve.

 

La Finance n' a finalement jamais été aussi forte. On ne casse pas un système avec des mots. Quand on est endetté, on ferme sa gueule, c' est la moindre des choses. La régulation du système financier n' a donc pas eu lieu, et pour tout dire, comme chacun le sait, elle n' aura jamais lieu, et très franchement c' est tant mieux. On ne parlera même pas des paradis fiscaux, dont les amis du monarque sont très friands. Economiquement parlant, le règne de SARKOZY s' annonce comme un échec plus que cinglant. Certains auront beau dire que c' est la faute à pas de chance, que la crise est arrivée au mauvais moment, et que notre monarque n' a donc pas pû faire grand-chose. L' état de santé de l' Allemagne nous prouve le contraire. SARKOZY n' a rien sû gérer. Il n' a fait que parler, toujours trop vite, et sans jamais agir par la suite. Plus personne n' est dupe sur ses promesses. La mayonnaise ne prend plus. La France a besoin de changement, même si le " mou du genou " d' en face peut faire peur. L' inconnu fait de toute façon toujours peur. Mais très honnêtement, on se demande bien comment cela pourrait être pire avec le nouvel arrivant. Il parle déjà beaucoup moins, tout en étant bien moins excité, ce qui est quand même déjà une très bonne chose. Le bilan de SARKOZY en matière économique, est donc tout simplement catastrophique. Il n' y a qu' à voir le niveau du CAC à son arrivée et à l' heure actuelle. Le thermomètre fait plus que la " gueule ", et ne ment pas. On peut toujours le casser, cela ne changera rien à l' état de santé du malade. La France est malade, et le chirurgien en place depuis 5 ans n' a pas été capable d' intervenir, à aucun moment. Zéro pointé sur toute la ligne donc. Très objectivement parlant.

 

Sur les autres dossiers, SARKOZY n' aura pas fait mieux. Le karcher n' a jamais marché, on se demande même s' il a été seulement déballé de son carton. Pour un mouvement de droite, c' est quand même bien problèmatique. On ne parlera même pas de l' immigration, tant l' inaction en la matière aura été effective tout au long de ces cinq années de déconfiture générale. SARKOZY n' est plus.

 

Il est donc temps de changer. Chacun aura de toute façon compris qu' il est jamais bien bon de laisser le pouvoir aux mêmes durant trop longtemps. Ne rêvons cependant pas trop, avec le " mou du genou ", le miracle n' aura pas lieu. Mais en l' état actuel des choses, on voit mal comment cela pourrait être pire que la situation actuelle de la France. Sans compter que les socialistes ont souvent de la chance en matière économique...

 

Adieu SARKOZY.

 

www.zone-trading.com

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 14:56

Notre " bon gros " Fillon national prend les devants. Plutôt endormi ces derniers temps, voici qu' il se réveille à nouveau. Le réveil Moody' s a en effet sonné, et c' est plutôt la " gueule de bois " qui est au rendez-vous du premier ministre français qui attend la fin du septennat avec une impatience de moins en moins dissimulable au fil des jours. Fillon a donc lancé un message à Moody' s avant que SARKOZY ne gronde trop fort. Fillon se dit donc prêt à plus d' austérité dans le cas fort probable où la croissance à venir ne serait pas au rendez-vous. De nouvelles mesures seront donc prises si la croissance française plafonne à moins de 1.5 % en 2012. Le budget 2012 est bâti sur une croissance de 1.75 % avec une possibilité de fonctionnement à 1.5 %. En dessous, il fauda donc sévir.

 

Les économistes, même ceux à la solde de SARKOZY and co, sont cependant bien plus pessimistes. Plusieurs intervenants pensent en effet que la croissance française sera à hauteur de... 0.8 % l' année prochaine, sans exclure non plus une " bonne récession " des familles. Voilà qui a donc de quoi faire flipper Fillon. A la différence de Baroin, désormais champion du monde de la langue de bois à destination des demeurés, Fillon s' est montré particulièrement prudent en matière de croissance en n' hésitant pas à dire qu' en l' état actuel des choses il était bien incapable de faire la moindre prévision.

 

Mais comme tout bon politique qui ne se respecte finalement même pas, notre, de plus en plus vieux soldat, croit encore aux miracles. Le prochain sommet qui aura lieu dimanche prochain devrait en effet permettre à la grosse Angela et au nain de jardin de l' Elysée de trouver une solution alors qu' ils ne sont d' accord sur un peu près rien du tout. On peut donc toujours rêver. En " bon " démago de service, Fillon n' a évidemment pas pû s' empêcher de faire un petit couplet sur la spéculation à l' endroit de l' Euro, comme si cette monnaie merdeuse avait besoin de cela pour s' enfoncer chaque jour un peu plus.

 

Notre bon gros Fillon a fini son discours en expliquant qu' avec SARKOZY, ils avaient fait des calculs savants dans tous les sens afin d' établir un budget qui permette à la fois de répondre aux impératifs de réductions des déficits lors des prochaines années sans pourrir la croissance actuelle déjà si merdique. Voilà de quoi nous rassurer donc...

 

people-francois-fillon-2423849.jpg

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 23:00

L' être humain restera l' être humain, à savoir un être qui n' apprend pas grand chose des erreurs du passé. La grave crise que nous avons connu en 2008, et qui produit toujours ses effets les plus néfastes, était avant tout une crise du crédit. Et voilà que tout recommence. Les consommateurs américains nous refont la même. A savoir s' endetter, encore et encore. A nouveau, en ayant déjà oublié ce qui s' était passé. Le crédit à la consommation repart donc de plus belle. Il ne cesse en effet de progresser, et ce pour le huitième mois consécutif. La hausse de l' endettement via les cartes de crédit se porte donc très bien. Elle est même sans égale depuis juin 2008. L' encours actuel des crédits à la consommation des ménages américains atteint donc la somme assez faramineuse de près de 2500 milliards de dollars. Une paille ! On repart donc dans les mêmes délires et dans quelques années, quand une nouvelle grave crise surviendra, on criera encore au loup ! Tout ceci, nature humaine oblige, n' est finalement pas très surprenant. La vie n' étant finalement qu' un éternel recommencement. Rien n' y fait ! Vivement la prochaine crise. Elle sera encore celle du crédit à outrance.

 

JJJJ.jpg

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 09:55

Le roi des sondages est donc tombé. Pour une sombre histoire de " cul ". On savait l' homme porté sur la chose, ce qui dans l' absolu n' est pas vraiment répréhensible, sauf évidemment quand les " partenaires " ne sont pas vraiment d' accord avec l' intéressé pour satisfaire ses pulsions. Dans la sphère politique et journalistique personne n' est évidemment étonné, à ce qui se dit. Dans les diners en ville on rigolait  en effet depuis longtemps des frasques régulières de DSK. Le " partouzeur " de gauche faisait donc beaucoup rire. Un peu moins les victimes cependant. Mais DSK passait pour un séducteur. Le séducteur à la française. Le vrai. Sauf qu' en fait c' était finalement tout sauf de la séduction. Au " mieux " c' était de la drague bien vaseuse, et au pire c' était évidemment du harcèlement d' ordre sexuel, ou même des agressions plutôt embarassantes, notamment pour le PS. Mais c' était DSK, ce n' était pas l' ouvrier du coin. Il fallait donc en rire. Dans sa " position " il en avait donc le " droit ", ou tout du moins l' autorisation. De toute façon, à son stade de notoriété, la parole des éventuelles victimes n' a évidemment pas la moindre valeur. Enfin, sauf aux USA. Imaginons en effet un instant qu' une soubrette d' un hotel  français ait porté plainte à l' endroit de DSK. Dans le meilleur des cas, on aurait gentiment conseillé à l' intéressée de fermer sa gueule en apportant que peu de crédit à sa parole. Au pire, on l' aurait même viré. Quelques coups de téléphone en haut lieu, et basta ! C' est comme ça que cela se passe en France, à la différence des USA. Aux USA, on a en effet pas vraiment le même " sens de l' humour " qu' en France. Les affaires de moeurs sont prises, à très juste titre, très au sérieux par la justice américaine qui n' a que faire des pseudos " séducteurs " français. Si les faits reprochés à DSK étaient avérés, autant dire qu' il sera considéré, ni plus ni moins, comme un dangereux délinquant sexuel coupable de graves crimes. Là où en France, on le prendrait encore pour un dragueur juste un peu lourd.

 

La France est parait-il choquée par rapport au triste sort réservé à l' accusé DSK. Enfin, quand on dit la " France " ce sont plutôt les politiques et autres journalistes qui s' en offusquent soudainement, ceux là même qui s' amusaient pourtant des frasques de l' intéressé depuis des lustres, et qui n' ont pas hésité une seule seconde à diffuser les images de l' intéressé menotté. Tout d' un coup, voir DSK menotté n' est donc plus vraiment amusant. Pourtant, entre DSK menotté et les préjudices subies par les nombreuses victimes de DSK au cours de sa vie, il y a fort à parier que ce soit ces derniers qui soient le plus choquant. Pincer du cul à l' endroit des femmes, dans le meilleur des cas, est probablement bien plus choquant que de voir DSK menotté, sauf qu' évidemment personne ne le sait. Voir DSK menotté n' a donc rien de choquant. A vrai dire c' est même assez amusant. On se croirait en effet dans une série américaine. Tout était parfait, même les cravates pourries des flics américains plus vraies que nature. DSK avait vraiment le physique du " rôle " manifestement taillé pour lui. Une belle tête de bandit. On aurait même dit le frère d' un certain... MADOFF ! Du bon cinéma en somme. Sauf qu' évidemment c' est tout sauf du cinéma. C' est la réalité, la triste réalité n' en déplaise à la France. Enfin, plutôt aux politiques et autres journalistes qui continuent de vivre dans un autre monde. Celui où l' un des leurs, accusé, est forcément une victime avant tout. DSK est donc une victime. Une pauvre victime, et ce dans tous les cas de figure. Complot ou pas, c' est lui la victime. Quant à l' autre victime présumée, elle n' a plus qu' à fermer sa gueule. Sauf que les USA ne sont pas la France. Aux USA, on ne ferme pas sa gueule quand on est une victime. Non seulement on peut l' ouvrir, mais en plus on est écouté. Tout le contraire de la France en somme.

 

Quand on voit ces minables trous du cul ( il n' y a pas d' autres mots ) de politiques et autres journalistes prendrent la défense du désormais misérable DSK, cela fait vraiment pitié. Pas une seule parole à l' endroit de la vraie victime présumée. La victime c' est forcément DSK et sa pauvre famille, dont ANNE SINCLAIR, cocue à plein temps depuis des siècles. La pauvre, pensez donc : ses petits rêves de première dame de France qui s' envolent en un instant. Comme c' est dramatique. Pardonner DSK pour ses frasques avec une hongroise pour aujourd' hui se retrouver dans une telle situation, c' est tout simplement " injuste ". " Salope " de pauvre que cette " vulgaire " femme de ménage de bas étages. Tout est de sa faute. Elle aurait plutôt dû se sentir honorée qu' une telle personnalité arrive la " trique " à la main pour se faire sucer. Décidemment, ces salauds de pauvres ne savent vraiment pas ce qu' ils veulent. Ils se plaignent de leurs conditions misérables de vie, et quand il s' agit de " pomper " un personnage tel DSK ils refusent. DSK est donc une victime. Victime d' un complot. Victime de sa faiblesse pour les femmes. Victime de ses pulsions récurrentes. Et surtout victime de sa sale réputation. Quand on fait le malin depuis des années en jouant les tombeurs, il ne faut quand même pas après s' étonner d' être montré du doigt, et ce même si au final on est innocent. Il a joué avec le feu, et il n' est donc plus crédible aujourd' hui. Il y aura toujours un doute à son endroit. De par ses comportements du passé, cette sordide histoire reste plausible, et cela il en est bien le seul responsable. Le partouzeur doit forcément prendre ses responsabilités, et ce même s' il n' est pas coupable des faits qu' on lui reproche.

 

Alors, à qui profite le crime désormais ? SARKOZY ? Pas improbable. MARINE LE PEN ? Plus que probable. On remarquera d' ailleurs qu' elle a été la seule à ne pas soutenir DSK. Encore une façon bien stratégique de choper des électeurs qui en ont plus qu' assez des frasques permanents de cette classe politique qui se serrent les coudes quand l' un deux est concerné par une sombre affaire. SARKOZY n' est pas vraiment étonné en fait. Il s' avait que tôt ou tard, DSK finirait pas tomber pour de sordides histoires de cul. Ca lui pendait au nez et toute la bande à SARKOZY le savait depuis longtemps. Il fallait juste attendre. SARKOZY n' a pas eu besoin de faire grand chose, et encore moins d' organiser un complot. DSK allait tombé. Seul, sans qu' on l' y aide. Ce fût à NEW-YORK, et c' est évidemment bien mieux car les américains ne rigolent pas avec çà. Bon dans l' absolu, cela arrive un peu tôt pour SARKOZY. Mais bon, l' essentiel est que ce soit arrivé avant 2012.Alors bien sûr, il est strictement interdit de jubiler en public. La droite se montre donc assez réservée, voir même franchement, à part quelques cas isolés.L' ordre vient de SARKOZY en personne. Pas question d' en rajouter. Officiellement tout du moins. En coulisses, on peut se gausser ouvertement, mais surtout pas en public. Il ne faut surtout pas alimenter la thèse du complot. Et enfin, il s' agit surtout de solidarité entre politiques. Il faut se serrer les coudes. Après tout cela peut arriver à tout le monde au sein du carcan politique. Aucun politique n' est en effet à l' abri d' un dérapage. SARKOZY laisse donc faire. Il pourra toujours se gausser par la suite. Il a le temps.

 

DSK n' a quant à lui pas vraiment envie de rire. Et franchement, on peut le comprendre aisément. Il est en effet dans une sacré merde. Qu' il soit coupable ou innocent n' y change rien. La justice américaine n' a évidemment que faire des etats d' âme de tout ceux qui s' apitoient sur son pauvre sort en condamnant sans la moindre retenue, la pseudo cruauté de la justice américaine. Justice américaine qui n' a pas que faire de la qualité du suspect et qui est donc traité comme ( quasiment ) n' importe quel autre justiciable. Les " puissants " aux USA sont traités de la même façon que le " salaud " de pauvre, et c' est très bien ainsi, n' en déplaise à la France qui a toujours prôné l' égalité. Les USA n' ont donc pas la moindre leçon à recevoir de la part de la France. C' est même tout le contraire. Ce sont bien les USA qui donnent une belle leçon à cette France toujours plus arrogante. DSK  doit à présent prendre ses responsabilités et s' il est innocent, ce qui semble tout de même assez peu probable à l' heure actuelle, cela lui servira au moins de leçon et lui rappellera qu' il n' est pas plus puissant qu' un simple voleur de poules. Les " puissants " de ce bas monde, ont donc tout intérêt à méditer sur le triste sort de DSK. 

 

La justice américaine va donc faire son travail. Rien n' y changera, et surtout pas la France. Pour l' instant, chacun est donc inviter à FERMER sa GRANDE GUEULE. Même BHL, l' ami des pédophiles et autres tordus.

 

DSk-menotte_pics_809-copie-1.jpg

 

www.zone-trading.com

 

 

Repost 0
Published by TRADER - dans CHRONIQUES
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 15:57

Il devait changer le monde, ou tout du moins la France. Fort de sa paire de talonnettes flambant neuve, il avait fêté sa première victoire aux présidentielles en catimini. C' était il y a trois ans. Au Fouquet' s, avec toute une bande de copains comme cochon triés sur le volet. A peine élu, SARKOZY s' engouffrait donc déjà dans une belle bulle, dont il n' est jamais sortit depuis. Méprisant le peuple le soir même de son élection, SARKOZY fixait déjà les régles, toujours en vigueur à ce jour : ce sera " les copains d' abord ". Uniquement. Les autres n' auront servi qu' à l' assoir à l' Elysée. Un rêve absolu depuis toujours. SARKOZY, qui n' a peur de rien, et qui ose tout, ne s' en tiendra évidemment pas à cette première fausse note de la fameuse soirée du Fouquet' s. Quelques jours plus tard, il défraiera la chronique en jouant les milliardaires décomplexés sur le yacht d' un de ses petits copains comme cochon, un certain Bolloré. Face à ce deuxième faux pas en seulement quelques jours, les médias, mais aussi la gauche évidemment, lui tomberont dessus. Ses " fans ", qui ne savaient pas encore qu' ils le détesteraient quelques mois plus tard, y virent une façon de tourner la page définitivement par rapport à ses prédecesseurs. C' était sûr, ce ne serait plus jamais comme avant. A cette époque, on ne croyait pas encore si bien dire...

 

SARKOZY continuera encore de mentir, comme il l' avait fait lors de sa campagne, et comme il l' a toujours fait. Le premier gros mensonge juste après son élection, restera celui concernant sa vie de... couple. L' histoire était déjà finie avec Cécilia, mais il fallait encore faire bonne figure pour la séance photos comme on dit. Là aussi, la page était tournée. SARKOZY jouait les romantiques à l' endroit de Cécilia qui avait déjà terminé son contrat depuis belle lurette. Ce qui était donc prévu, arriva donc immédiatement. Cécilia n' attendra pas pour faire ses bagages.

 

Un président de la République seul c' etait évidemment impensable. Il fallait donc faire vite. Très vite. Heureusement, Jacques Séguela, publicitaire de son état, était déjà prêt. CARLA était encore dans le paquet. Ne restait plus qu' à le faire déballer par SARKOZY. Du cousu main. Un peu trop d' ailleurs. Mais bon, l' essentiel était fait. Un échange de bons procédés en somme. CARLA entrerait ainsi dans l' histoire, et SARKOZY n' aurait plus à passer ses dimanche après-midi sur MEETIC. CARLITA montera cependant rapidement à la tête du petit nain de jardin de l' Elysée. Il se prendra en effet rapidement pour... Kennedy. Rien que cela !. Le pauvre concerné à dû se retourner dans sa tombe. Quoi de mieux d' être assimilé à Kennedy en effet. Tombeur de ses dames, et populaire. Très populaire. Mais tout le contraire de SARKOZY en somme.

 

SARKOZY n' a en effet jamais été populaire. Il l' a pourtant cru à un moment. Puis il a même essayé de l' être, pour se rendre enfin compte qu' il ne l' était pas du tout, et qu' il ne le serait jamais. SARKOZY, contrairement à ses belles paroles, n' a en effet jamais été le président de tous les français. C' est même tout le contraire. En fait, personne ne l' aime. Ses " fans " de la première heure le détestent même aujourd' hui. Pire qu' être impopulaire, SARKOZY n' est pas respecté. Personne ne le respecte. Cela avait déjà commencé par un pêcheur qui l' avait traité " d' enculé ". Une première historique qui restera dans les annales sans mauvais jeu de mots. Par la suite, un brave français avait tout simplement refusé de lui serrer la main au salon de l' agriculture. L' intéressé en prendra pour son grade en se faisant traiter de " pov' con ! ". Là aussi une première. Résultat : SARKOZY n' ose plus sortir sans un bataillon de CRS et sans que tout soit partaitement cadré à l' avance lorsqu' il arrive en " ville ". Au plus bas dans les sondages, il essayera il y a quelques semaines de se jeter à nouveau dans la foule en se disant que le bon peuple serait peut être plus sympathique à son endroit. Peine perdue une fois de plus. Un jeune individu s' essuyera la main après avoir serré la paluche du monarque. Nouvelle déconvenue. SARKOZY commence donc à se faire une raison. Personne ne l' aime. C' est ainsI .Pendant ce temps, son ennemi préféré, CHIRAC, bat des records de popularité. Que le monde est injuste décidemment.

 

Ces demeurés de français préfèrent donc un roi fainéant. Oui, c' est la triste réalité. Peut être tout simplement, car le costume de président allait très bien à CHIRAC, et que même en étant fainéant, il n' a finalement pas été moins efficace que celui qui pédale dans la semoule depuis maintenant trois ans. SARKOZY n' a jamais été à l' aise dans le costume de président de la République. Peut être trop grand pour lui, à moins que ce ne soit lui qui soit trop petit...

 

Personne ne respecte SARKOZY, et pour un président de la république, le moins que l' on puisse évidemment dire c' est que c' est plutôt embarassant. C' est ainsi, et ce n' est pas évidemment pas son style qui arrangera les choses, bien au contraire.

 

SARKOZY, qui ne doute jamais de rien, est cependant plutôt satisfait des trois ans passés à la tête du pays. Les français le détestent juste un peu plus chaque jour, le chômage réel frôle juste les 10 %, l' endettement n' a jamais été aussi conséquent, et la croissance n' accrochera même pas les 1 %, mais à part ça tout va bien.

 

En fait c' est la faute à la crise. Sauf que la crise date finalement d' avant son élection, il faut bien en convenir. Mais SARKOZY ne l' avait même pas vu arriver, c' est dire son niveau. Par la suite, il commencera par la nier, puis la minimiser, pour enfin faire le fanfaron une fois le pire passé, en osant dire haut et fort que la France s' en était bien mieux sortie que les autres pays. SARKOZY qui ne doute de rien, ira même donner des leçons aux pays anglo-saxons. Pour la petite histoire, les USA termineront probablement l' année à 3 % de croissance, quand la France aura du mal à atteindre les 1 %. Mais ce n' est pas bien grave, l' essentiel c' est d' y croire, et surtout de le faire croire à ce peuple de demeurés que SARKOZY déteste par dessus tout.

 

SARKOZY n' aime effectivement pas les gens. Il déteste le peuple, qui lui rend de mieux en mieux cela dit. Il n' aime que ses petits copains comme cochon susceptibles de lui apporter quelquechose le moment venu. SARKOZY a toujours fonctionné comme cela. Seul son intérêt compte au final.

 

SARKOZY ne sert pas la France. Il se sert lui même. Il est uniquement là pour flatter son petit égo d' enfant complexé. S' il se représente en 2012, ce sera pour se servir lui-même une fois de plus. Il s' agit d' un défi à relever, même s' il a désormais intérêt à se retirer au sommet de sa ( pseudo ) gloire. La porte de sortie est en effet grande ouverte, et il a donc toutes les raisons de se prendre une belle gamelle en 2012 s' il n' avait pas la sagesse de renoncer à se présenter.

 

SARKOZY est désormais foutu, et il le sait bien. Seulement, cela fait mal à son égo. Lui qui se voulait le maître du monde, detesté à ce point, ce n' est pas Dieu possible. Il doit bien y avoir encore des gens qui l' aiment non ? Franchement, à part quelques demeurés neuilléens de l' UMP, on ne voit vraiment pas trop... SARKOZY agace même dans son propre camp. En fait ce n' est pas vraiment nouveau. Seulement là, les langues ne tiennent plus.

 

Bref, celui qui devait changer le monde, n' aura finalement pas fait grand chose à part brasser de l' air, encore et encore. La France est toujours en panne de croissance, et ce ne sont pas les ennuis de l' Europe qui risquent d' arranger les choses, bien au contraire. SARKOZY ne veut pas changer une équipe qui... perd, et c' est bien là un de ses nombreux problèmes. Lui qui se disait le maître absolu de l' univers en ayant taillé des croupières à la gauche, et en croyant-fort naivement-avoir abbatu le FN est en train d' en avoir pour ses sous. Le stratège a donc du plomb dans l' aile, et à droite, encore plus qu' ailleurs, on le sait très bien.

 

De toute façon, il n' est jamais bien bon de laisser les mêmes aux manettes durant trop longtemps. En 2012, il faudra donc nécessairement virer à gauche toute. Cela ne pourra pas être bien pire de toute manière. Plus personne ne croit désormais en SARKOZY, et c' est d' ailleurs pour cela que les évadés fiscaux recommencent à fuir la France à nouveau à toute berzingue. Ils savent très bien que la gauche à de grandes chances de reprendre la main en 2012...

 

Quant à SARKOZY, il pourra de nouveau enfiler son costume d' avocat pour conseiller son monde à s' exiler dans les paradis fiscaux, comme il a sû si bien le faire il n' y a pas si longtemps que cela. Il aurait ainsi sa revanche en " bananant " efficacement la gauche. L' histoire n' est finalement qu' un éternel recommencement...

 

1-copie-10.JPG

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 10:36

Après le fiasco de Copenhague, où le complexé de l' Elysée n' avait pu s' empêcher, une fois de plus, de taper des pieds tel un gamin insupportable, voilà qu' il se prend une magistrale claque ( bien méritée cela dit ) au sujet de la taxe carbonne au moins aussi ridicule que sa propre personne. Tout le monde, y compris son entourage, l' avait averti. Ce n' était pas une bonne idée, et surtout il fallait s' y attarder un peu plus, afin de présenter au moins une copie digne de ce nom. Mais le gesticulateur précoce de l' Elysée voulait aller vite une fois de plus aller vite pour prendre tout le monde de court, comme à son habitude. Et une fois encore, le nain s' est donc pris la talonnette dans le tapis. Le conseil constitutionnel n' en veut tout simplement pas. On ose imaginer la tête du surexcité de l' Elysée, actuellement en goguette au Maroc, lorsqu' il a du apprendre cela. Les Sages du conseil ont jugé que les exemptions à cette taxe étaient contraire à l' objectif de lutte contre le réchauffement climatique, et surtout, créaient une rupture devant l' égalité devant l' impôt. Les éxonérations ( routiers, pêcheurs, etc... ) sont en outre jugées bien trop importantes. Voici donc un nouveau camouflet pour l' équipe de guignols du théâtre de l' Elysée. Sarkozy est désormais totalement carbonisé. On ne change pas une équipe qui...perd...

44-copie-11.jpg
www.zone-trading.com

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 09:21
Le ridicue ne tue pas. Le pauvre SARKOZY en serait déjà mort sinon. Ceci étant, il rend malade. Très malade. SARKOZY en est atteint. Une fois encore, tel un gamin perturbé, il n' a pu s' empêcher de se faire mousser. Enfin, d' essayer tout du moins. Sa sortie concernant sa présence à Berlin il y a 20 ans de cela, fait rire tout le monde. Pour se ridiculiser un peu plus, il a en plus choisi facebook. A croire qu' il s' emmerdait vraiment dimanche dernier. Carla devait avoir ses règles. A moins que ce soit SARKOZY qui ait eu une panne. Il faut dire que le pauvre n' a pas le moral en ce moment. Tout le monde lui en veut, et il se demande bien pourquoi. Lui qui fait pourtant tout pour les français et la France. Quelle belle bande d' ingrats quand même. Chute libre dans les sondages pour le monarque. Juppé, ancien copain comme cochon de SARKOZY, ne faisait donc, après réflexion, pas partie du voyage à Berlin lors de la chute du mur. Plus question de soutenir SARKOZY. Marre de récupérer à chaque fois la sauce de ses salades indigestes. A l' UMP, SARKOZY fait désormais chier tout le monde. Ce n' est en effet pas lui qui doit s' expliquer sur le terrain face aux prolos qui grognent de plus en plus fort. Non, décidemment SARKOZY n' a plus du tout la cote. Bon, il y a bien toujours une bande de trous du... toujours prêts à le lécher, mais le coeur n' y est plus vraiment pour personne. En off, tout le monde s' accorde à présent à dire qu' il est devenu agaçant. Ridicule même. Le mot est laché. Oui, SARKOZY est ridicule. Un ado boutonneux, adepte de la branlette en solitaire le dimanche après-midi, ne se serait pas autant ridiculisé en se racontant sur son facebook. SARKOZY n' a jamais maitrisé l' objet informatique, et franchement cela se voit. Sa bande de conseillers est manifestement à la ramasse, à moins que ce soit finalement volontaire. Ce n' est en tout cas pas sur facebook que le pauvre Nicolas va réussir à rameuter du naif en dérive.

La question demeure donc. SARKOZY était-il à Berlin, lors de la chute du mur le 9 novembre 1989 ? Franchement on s' en tape goulûment en fait. Sa démarche en parait donc encore plus ridicule. Enfin, avec les casseroles qu' il a désormais au cul, il n' en est plus à une près. Le problème, c' est que toutes ces casseroles commencent à faire vraiment beaucoup de bruit. Un peu trop.

Bref, à défaut de s' être rendu au mur de Berlin il y a 20 ans pour jouer du marteau, SARKOZY va droit dans le mur. Et en klaxonnant en plus. Seulement voilà, même le klaxon fait désormais la gueule. Le pauvre SARKOZY est manifestement à bout de souffle, et ce seulement après deux ans et demi. Le coeur fragile, le gamin complexé de l' Elysée va droit à la dépression. Le problème, c' est qu' il entraîne la France avec. Le ridicule ne tue pas, mais rend malade. SARKOZY l' est.



www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 10:29
Le sujet n' a pas grand rapport avec la Bourse. Encore qu' avec un douteux jeu de mots on pourrait en trouver un. Peu importe, la parenthèse est ouverte. Tout le monde savait que cet illustre Frédéric Mitterrand n' était qu' une pédale. Pas bien grave. Après tout il fait bien ce qu' il veut. Libre à lui de faire la locomotive avec ses petits copains. Sauf qu' en fait, ce n' est pas seulement une pédale. C' est hélas bien pire. Bon, c' est vrai, il fallait s' en douter. Les vieilles pédales font rarement la sortie des usines pour aller draguer du préretraité. Non, leur truc c' est plutôt la chair fraiche. Très fraiche. De plus en plus fraiche si possible. Mais en France, à moins d' être déliquant sexuel en liberté après avoir purgé une peine dérisoire, ce n' est plus vraiment possible. Sauf dans les jardins d' enfants, à l' époque de Cohn Bendit, autre illustre pourriture, qui trouvait un vicieux plaisir à tripoter des gamins, en hurlant haut et fort qu' il était interdit d' interdir. Pas bien grave. C' était il y a longtemps, et SARKOZY a depuis condamné cette époque si permissive. Si si, souvenez vous, c' était durant sa campagne, bien avant qu' il aille dénicher...Frédéric Mitterrand, grand ami de...Carla. A l' époque il s' agissait d' aller draguer l' électorat du...FN...

Bref,  direction la Thailande donc. Autre culture. Les enfants sont très précoces là-bas. A l' heure où ici ils dégustent des sucettes, il sucent déjà bien autre chose là-bas. Très précoce on vous dit. " Superbe " paradis pour toutes les pourritures que compte ce bas monde. On peut se " taper " des gamins en toute impunité avec le désir le plus salace qui soit. De la chair fraiche comme tous les décadents pervers de l' humanité en rêvent. L' embarras du choix. Un misérable supermarché de la décadence humaine si bien décrit par Frédéric Mitterrand himself.  Plus facile de se taper un pauvre gamin là-bas que de se payer un hamburger ici. Du fastsex indigeste, sauf pour les nombreux " amateurs " bien évidemment. Mais voir la misère dans les yeux d' un gamin innocent pendant qu' on lui fait des saloperies n' a pas de prix. C' est jouissif à n' en pas douter. C' est bien simple, Frédéric Mitterand n' a pas pu se retenir. Pas bien grave on vous dit. Cela se passe là-bas, très loin. Et encore une fois, c' est du passé. Une simple erreur du passé. Une simple erreur comme vous en faites tous les jours, et qui bouzille la vie de millions d' enfants chaque année, qui n' ont déjà pas besoin de cela dans leur misérable existence. Peu importe que ces pauvres gamins passeront le restant de leur pauvre vie dans un état suicidaire, en se droguant accessoirement, l' espérance de vie n' est de toute façon pas très élevée dans ces pays là. Et puisqu' on vous dit qu' ils sont très précoces là-bas. Pour ce qui n' est absolument pas défendable, et encore moins compréhensible, même en ayant l' esprit d' ouverture de SARKZOY, c' est que ce minable Frédéric Mitterrand ose encore crier au scandale et à la calomnie en usant de qualiquatifs correspondants justement aux actes présumés d' une personnalité bancale. Mais il faut faire front. Ne pas avoir peur, et renverser la vapeur coûte que coûte. C' est SARKOZY qui lui a dit. L' UMP fera bloc derrière. Aucun souci à se faire, et en prime une tribune libre à la grand messe du 20 heures pour endormir la populasse. Le pathétique Frédéric Mitterrand est donc devenue la victime. La seule victime. Oubliés les gamins thailandais. C' était d' ailleurs des gens de son âge quasiment. C' est vrai, tout le monde sait que dans les bordels thailandais ce sont des quinquas qui se prostituent. Pas la peine d' aller si loin pour cela cependant, à la Mairie de Paris, il y avait déjà de quoi faire... C' est moins frais par contre. Mais bon, ne soyons pas si coinçés, pas bien grave on vous dit. VIe privée. Comme quand un malade abuse de ses propres filles dans une HLM du nord. Vie privée on vous dit. A partir du moment où l' on ne se tape pas son petit voisin dans la rue, cela relève de la vie privée. Ce sont les nouvelles règles de l' UMP.

Il y a bien plus grave dans la vie. Télécharger un morceau de musique sur un internet par exemple. Ca c' est grave, et hautement condamnable. Se taper un gamin dans les bas fonds de Bangkok n' est rien à côté. Chez les intellectuels on a toujours trouvé cela très réconfortant, et ce depuis toujours. Y a qu' à demander à POLANSKI.Les pédophiles du monde entier ont trouvé leur véritable ambassadeur. Pensez donc, un Ministre d' Etat, en place en plus. Personne ne pouvait décidemment espérer mieux. Et de toute manière, la poliitque c' est avoir le sens des priorités, et en choisissant le mytheux Frédéric Mitterrand, SARKOZY ne s' est pas trompé une fois de plus.

En tout cas, lorsque Louis SARKOZY, fils de son excellence, s' amuse dans les fourrées de l' Elysée, il a intérêt à faire très attention. Il pourrait y faire une très mauvaise rencontre...



































www.zone-trading.com

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 09:47

Pour masquer son incapacité manifeste à régler les très nombreux problèmes de la France, le gamin complexé de l' Elysée n' a rien trouvé de mieux que de s' attaquer aux bonus. A croire que c' est vraiment le problème numéro 1, et que s' il était réglé, tout irait pour le mieux au pays des bisounours. Au fil du temps, son combat devient aussi grotesque que sa personne. Non content d' avoir tué la place financière française, qui n' avait pas besoin de cela, l' hyperactif veut tout gérer à la manière du pire des communistes. A l' heure où les chinois deviennent des capitalistes c' est vraiment inquiétant. Et dire que certains osaient qualifié SARKOZY de libéral. C' est tout le contraire en fait. Les bonus sont donc l' arbre qui cache cette misérable forêt française. Il faut dire qu' en matière de démagogie il n' y a pas mieux que les BONUS. Même ces idiots de socialistes n' ont pas compris que SARKOZY les promenait avec cette ridicule obsession. Cette pauvre Martine AUBRY et toute sa bande de demeurés à temps complet, sont évidemment tombés dans le panneau en faisant le jeu de SARKOBULL qui ne pouvait donc que se délecter de tant de naiveté de la part de ces idiots. Tout cet écran de fumée est bien entendu destiner à cacher la misère, en attendant que les choses s' améliorent sur le terrain de l' économie. En fait, et ce depuis le début de son mandat par défaut, SARKOZY passe sa vie à essayer de gagner du temps en espérant le miracle. SARKOZY n' a en fait pas le moindre plan, tout simplement car il est tout sauf un économiste. Il ne sait que parler. incapable d' agir, ou alors bien trop vite, tel un sujet victime de l' éjaculation précoce. SARKOZY n' est effectivement qu' un GESTICULATEUR PRECOCE n' ayant pas la moindre solution. Sa seule ambition étant de flatter son égo défaillant en influençant des personnages aussi soumis que G.BROWN ou la " grosse " A.MERKEL. Pas un n' ose la ramener face au surexcité de l' Elysée. SARKOBULL est seul, sans le moindre contre-pouvoir, tel le pire des communistes. Inquiétant.
























www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 07:50

C' était le grand retour du sauveur de l' humanité. Après avoir ouvertement glandé pendant plus de trois semaines, il était temps de rassurer les " prolos " qui rament. Pensez donc, alors que ces derniers n' ont même pas pu prendre de vacances, voilà qu' on leur annonçait que des banques avaient osé mettre des " sousous " de côté pour leurs TRADERS. Pour le " prolo " de base qui ne comprend rien à rien, c' est tout simplement inadmissible ! Il fallait donc ressortir la bonne grosse machine démagogique qui parle tant à cette bande de " prolos " qui sont capables de faire foirer 2012 avec leurs revendications à deux balles. Bon certes, leur capacité respective de révolution est limitée, mais on ne sait jamais, il vaut mieux anticiper un minimum. Il ne s' agirait pas que cette " populasse " de bas étages finisse par mettre à mal les plans du STRATEGE Sarkozy. Faire de la mousse. Un maximum de mousse donc. En tirant à vue sur les TRADERS, les " prolos " seront contents. Ils auront la vague impression que le monde est plus JUSTE. Peu importe si ce n' est finalement que du PIPEAU. L' essentiel est de donner un signal à l' endroit de cette " populasse " dont il est toujours difficile de prévoir les réactions dans le temps. Manquerait plus qu' ils s' abstiennent de voter en 2012.

En regardant le gesticulateur précoce de l' Elysée en train de faire son énième discours de sauveur de l' humanité on avait vraiment envie de rigoler. Sa méthode reste toujours la même, et franchement, force est de constater qu' elle devient de plus en plus ridicule. Même Christine Lagarde, petit caniche du complexé de l' Elysée, avait grand mal à donner le change. On avait la plus que vague impression qu' elle se demandait bien ce que SARKOBULL était en train de pondre en direct. Elle affichera bien vite son détachement manifeste en croisant tout simplement les bras, ce qui en dit long sur son état d' esprit à cet instant là. En fait, avec le temps, Christine Lagarde en devient presque sympathique, et même réaliste. En bonne " américaine " qui se respecte elle a parfaitement compris que les banques françaises avaient intérêt à choyer leurs TRADERS. On ne peut en effet pas dire que la place parisienne soit particulièrement démonstrative au niveau international. Christine Lagarde en a parfaitement conscience au contraire du gamin de l' Elysée qui a toujours autant de lacunes en matière économique. SARKOBULL n' est pas un économiste, et on s' en rend compte, hélas, tous les jours.


La grosse montagne a donc accouché d' une souris ridicule, même si l' objectif à l' endroit de la France d' en bas est rempli. Que de cinéma pour pas grand chose quand même. Il y a quand même en France des choses plus importantes que la rénumération des TRADERS actuellement. Aux dernières nouvelles, qu' on sache, les TRADERS qui gagnent de l' argent payent des impôts à destination de la..." populasse ". A force de tirer à boulets rouges sur une corporation vraiment peu représentative, le complexé de l' Elysée va finir pas ne plus être crédible en la matière. " Dézinguer " du TRADER en pleine crise c' était peut-être " marrant " et permettait à SARKOBULL de gagner du temps, mais à présent quel intérêt franchement ? Il faut savoir s' arrêter à un moment à un autre. Mais l' impulsif de l' Elysée en fait toujours trop. On le sait. Ses conseillers essayent bien de le canaliser, mais concernant les TRADERS, il en a fait une histoire personnelle. Un vieux compte à rendre avec ces " jeunes merdeux " qui osaient le concurrencer sur son propre terrain, le " BLING BLING ". Mais ses conseillers sont passés par là. Fini à jamais le " BLING BLING ". La " populasse " qui rame ne comprend pas.

Enfin bref, avec cette " histoire ", SARKOBULL sera encore passé pour ce qu' il est, à savoir un beau joueur de PIPEAU. De la mousse, encore et encore. Faut bien cacher la misère ma brave dame. Le train des réformes et autres absurdités donc l' excité de l' Elysée a le secret va bientôt repartir et l' urgence est bien évidemment de faire diversion. Il faut à tout prix endormir cette " populasse " et si les TRADERS peuvent l' y aider c' est toujours ça. Les TRADERS peuvent cependant compter sur le soutien de...Christine Lagarde, même si elle essaye bien entendu de faire semblant sur la forme, et ça, SARKOZY ne l' avait pas du tout prévu. On est finalement toujours trahit que par les siens...
























www.zone-trading.com

Repost 0
Published by zone-trading - dans CHRONIQUES
commenter cet article