Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 17:50

Le CAC sauve les meubles ce soir. Il termine en effet en progression sensible de près de 2 % à un peu moins de 3450 pts. Pas de quoi sauter au plafond cependant. La configuration du moment reste fragile, et comme évoqué ce matin, il s' agit pour l' heure essentiellement de rachats de " short ". On se rapproche néanmoins du niveau de la mm 20 située à hauteur des 3490 pts ce soir. Le CAC va donc très probablement tenter une sortie par le haut demain. A suivre donc...

1-copie-37.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 10:05

Le rebond de ce matin est déjà en train de faire feu. Le CAC ne gagne en effet plus qu' un peu plus de 0.50 % à une heure de l' ouveture. Ce rebond technique n' est donc que le fait de rachat de VAD, rien de plus. Le mouvement du moment reste en effet toujours dans la descente, avec toujours le même objectif à terme : rejoindre les 3000 pts.

 

SARKOZY qui a une peur bleue des marchés, s' est, comme il fallait s' y attendre, rallié à la " grosse " Angela pour tenter d' interdire les ventes à découvert, comme si cela allait régler le problème. Ces politiques n' ont pas toujours pas compris que si les perspectives économiques étaient bonnes, les marchés monteraient tout simplement. Personne ne s' amuse à " tuer " un marché pour le " fun ". Quand tout va bien, les marchés progressent. Et quand tout va mal, ils " dégueulent ". C' est aussi simple que cela. Certains l' oublient, ou refusent tout simplement la réalité.

 

L' interdiction de la vente à découvert, si elle devient effective, ne changera donc pas grand chose. Il faut être bien naif pour oser croire le contraire ne serait-ce qu' une seconde. Mais l' objectif des politiques en place reste évidemment toujours le même : gagner du temps, et enfumer un maximum la " populasse " dans le but de se faire réélire le moment venu. C' est toujours le même cinéma. De la bonne grosse " démagogie " à deux balles pour calmer le bon peuple qui grogne. " Chère " populasse ", nous combattons les " méchants " spéculateurs, dormez tranquille... "

 

Le pauvre SARKOZY et la " grosse " Angela peuvent bien interdire ce qu' ils veulent, cela ne changera pas la donne.

 

1-copie-36.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:12

Le CAC finit une fois encore dans le rouge. Après la " fessée " de vendredi, on voit toutefois mal comment il aurait pû en être autrement. Les signaux restent dans le rouge, et ce n' est évidemment pas le superbe " lapin " posé par Merkel à l' endroit du complexé de l' Elysée qui sera de nature à rassurer les investisseurs. Le CAC fonce donc droit dans le mur en klaxonnant. Et ce n' est pas l' Euro qui va arranger les choses. Il " dégueule " en effet dans la même lignée. Les " méchants " spéculateurs ont décidé de " pourrir " la monnaie européenne, et ne sont évidemment pas laissés impréssionner par une bande de " politicards " complètement déconnectés de la réalité. Cette logique de baisse correspond à une réalité économique qui ne cesse de se dégrader au fil des semaines. L' Europe continue de faire la " tronche " et la reprise n' est toujours pas à l' ordre du jour. Bref rien de nouveau au pays des bisounours. SARKOZY continue de croire au miracle, tandis que la " populasse " commence à s' habituer à ramer.

 

Graphiquement parlant, on " sauve " ( un bien grand mot ), le niveau des 3400 pts. La configuration du moment reste toujours aussi bancale, et le niveau des 3400 pts, et même 3300 ne demandent finalement qu' à céder. A terme, les 3000 pts ne sont donc plus à exclure, alors que certains se prenaient à rêver d' un CAC à 4500 pts à la fin du premier semestre. Premier semestre qui est désormais très probablement " plié ". Quand bien même les nouvelles seraient bonnes ( ce qui n' est absolument pas le cas ), les investisseurs attendraient le deuxième trimestre pour se placer. La situation reste donc très problèmatique, et ne sera pas régler d' un coup de baguette magique. Il faudra du temps. Beaucoup de temps. L' Europe y laissera de toute façon des plumes.

1-copie-35.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 22:27

La banque qui affiche la meilleure santé sur le papier n' a pas échappé à la purge du moment. Le titre casse en effet le support pertinent du moment situé du 7 mai dernier ( juste avant le superbe rebond général ayant eu lieu après l' annonce du déblocage massif de 750 milliards d' euros ). Les dégagements massifs autour du titre, prouve ( si besoin était ) que la problématique du moment reste entière.

1-copie-34.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans VALEURS DIVERSES
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 22:14

Les choses n' avaient pas trop mal commençé. Le titre affichait en effet du " vert " ce matin. Mais à l' annonce des chiffres du chômage us à 14 h 30, ce fût de nouveau la douche froide ! Le CAC termine ainsi largement dans le rouge en rendant 2.86 % à la cloche. L' indice se retrouve donc sous les 3500 pts en repassant également sous sa mm 20; ce qui n' est évidemment pas de bon augure. La fragilité évoquée ce matin a donc été effective plus tôt que prévu. Autant dire qu' il y a tout à refaire une fois de plus, sans compter que les USA ont également sérieusement " dégueulé " en cette veille de week-end. Le DJi et le NASDAQ terminent en effet à plus de 3 % de repli respectif.

 

Bref, le ver est donc toujours dans le fruit. Dans ce contexte, comme il était à craindre ( Les banques tirent toujours la " tronche " ), les banques ont évidemment " copieusement dégusté ". SOCIETE GENERALE se prend notamment une " superbe veste " en rétrogradant de plus de 7.5 % !.

 

1-copie-33.JPG

 

www.zone-trading;com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:30

Sauf si vous habitez sur MARS ( et encore ), vous vous êtes rendu compte de la belle déroute des marchés en ce mois de mai 2010. Le " vieux " proverbe boursier du mois de mai ne s' est donc jamais autant vérifié. Le décrochage a en effet été pour le moins significatif sur quasiment toutes les places. Mais tout ce qui baisse, remonte finalement un jour, à part pour Lehman Brothers bien entendu...

 

( Mauvaise ) blague à part, on peut donc considérer que le CAC comme étant de nouveau en posture appréciable, même si dans l' absolu la configuration graphique reste encore " un poil " fragile. Mais ne gâchons pas notre plaisir, et considérons donc que " la tendance est notre amie " comme il est coutume de dire en matière de Bourse.

 

La zone des 3400 qui posait un gros problème, s' éloigne donc de plus en plus. Nous sommes en effet ( mine de rien ) repasser sensiblement au dessus des 3500 pts en affichant en ce vendredi matin un " beau " 3583 à un peu plus d' une demi-heure de l' ouverture.

 

Chacun aura noté que nous sommes repassés au dessus de la " fameuse " mm 20 de l' indice, située actuellement à hauteur du 3541. Il semble donc bien que la " tempête " du mois de mai ne soit plus. Il va cependant que les choses s' accélèrent pour que l' on soit véritablement à l' abri d' un nouveau décrochage, qui, disons le, n' est toujours pas à exclure lors des prochaines séances.

 

Mais une fois encore, considérons que nous sommes hors de danger, et visons donc les 3775 pts. Ce niveau correspond en effet au point haut du gros rebond technique ayant trouvé naissance le 7 mai dernier, juste avant que les Etats européens propose ( en étant alors en pleine panique ) de purger le système avec une belle rallonge de 750 milliards d' euros. Décision, qui comme on l' aura vu par la suite, n' aura pas suffit à calmer les ardeurs spéculatives sur les marchés en général, et l' Euro en particulier. Entre mettre du temps comme ce fût le cas pour " sauver " la " chèvre " grecque, et se précipiter pour tenter de sauver un Euro qui n' en demandait finalement pas tant, force est de constater que les politiques en place n' ont ( une fois encore ) pas trouvé la bonne mesure.

 

Bref, pour l' heure tout du moins, tout va donc bien dans le meilleur des mondes. Mais il n' est tout de même pas à exclure que l' évolution du CAC lors des prochaines séance puisse prendre une tournure un rien laborieuse. Mais tant que l' indice restera au dessus de sa mm 20, il n' y aura pas lieu de s' inquiéter outre mesure.

 1-copie-31.JPG

 

1-copie-32.JPG

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 12:32

Alors que l' Europe est sérieusement embourbée, que certaines questions ( justifiées ) se posent autour de la reprise américaine, il est donc normal que nos yeux se tournent vers les pays émergents. La croissance mondiale a conduit l' OCDE a être revue à la hausse il y a peu. Les PIB de pays comme la Thailande sont actuellement en plein boom. En Chine et en Inde on reste également à des niveaux très élevés. Sur le papier, tout va donc très bien. Mais évidemment, la problèmatique de la surchauffe n' est pas à sous-estimer. On l' a encore récemment vu avec la Chine. La problèmatique immobilière de cette dernière devenant chaque jour plus préoccupante. Il ne faudrait donc pas que ce " beau moteur " de croissance finisse par s' emballer, pour finalement...casser...

 

Les craintes concernant l' inflation des pays émergents ne sot en effet pas à prendre à la légère. Ils restent très importants, et peuvent toujours mettre à mal la croissance mondiale, ce qui n' arrangerait évidemment pas les affaires de certains. Ceci étant, il ne faut pas non plus céder à la panique. Les mouvements de surchauffe ne mènent pas systèmatiquement à une casse moteur. 

 

Sur le long terme, les craintes d' inflation des pays émergents ne sont pas de nature à compromettre la croissance de ces derniers. Il y a bien certes quelques envolées du prix des denrées alimentaires dans des pays comme la Chine ou le Brésil, mais c' est finalement assez logique. Ce n' est donc pas bien grave, et il est donc peu probable que cela puisse finalement nuire à la croissance respective des pays en question.

 

La Chine, l' Inde et même le Brésil ont manifestement entamé leurs " Trente Glorieuses ". C' est un fait. Après la demande extérieur, c' est en effet le développement intérieur qui est en train de véritablement exploser. La pérennité de leur croissance est donc désormais assurée pour un bon moment, et ce malgré les risques inflationnistes.

 

Pendant ce temps, l' Europe tente toujours de limiter les dégâts.

 

pic18.jpg

 

www.zone-trading.com

 

 

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 12:13

Graphiquement parlant, le titre VEOLIA reste sous sa mm 20 et ne présente par un parcours particulièrement attractif depuis le début de cette année. Le parcours reste en effet cahotique. Il faut dire que fondamentalement parlant ce n' est en effet pas la " grosse extase ". Ceci étant, le fait que le groupe va finalement conserver un des plus gros marchés de distribution d' eau pourrait quelquepeu changer la donne. Dans ces conditions, il peut donc être intéressant de placer le titre en ligne de mire, même si pour l' heure la configuration graphique reste encore trop fragile, marché de fond oblige.

1-copie-30.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans VALEURS DIVERSES
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 11:42

Le secteur manque toujours de visibilité. On en arriverait même à se faire de nouveau peur, même si la situation du moment n' a évidemment rien à avoir avec celle déclenchée par la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008. N' empêche que la méfiance demeure. Les différents Etats de la zone euro notamment continuent en effet de s' iquiéter à leur endroit, et ont même peur pour tout dire. Tout le monde redoute donc un nouveau décrochage du secteur, et objectivement parlant, il est vrai que ce n' est pas vraiment " joli joli " si on regarde près les graphiques.

 

Pour rappel il est à signaler qu' une caisse d' épargne espagnole a dû être sauvée à la volée par la banque d' Espagne il y a eu. Voilà qui fait donc froid dans le dos, et qui prouve, si besoin était, que le secteur reste encore très fragile. Un décrochage sensible n' étant donc toujours pas à exclure lors des prochaines semaines.

 

Dans le détail, et concernant les banques françaises, BNP PARIBAS reste graphiquement parlant dans une configuration fragile, même si du côté fondamentale la valeur garde de nombreux atouts. Le PNB reste en hausse, tandis que le bénéfice a fait un joli bond, notamment grâce à FORTIS. Son exposition à la dette grecque étant quant à elle dérisoire.

 

CREDIT AGRICOLE est également en mauvaise posture. Le titre a cassé à la baisse sa mm 20 le 19 avril à 12.38 euros environ, et reste sous cette moyenne mobile depuis en évoluant actuellement à hauteur de 8.54. Depuis cette rupture, il y a donc eu du grabuge, c' est le moins que l' on puisse dire. Fondamentalement parlant, on peut cependant considérer le titre comme étant sous-évalué, mais il encore trop tôt pour se placer. La fragilité de la configuration du moment ne pouvant inciter qu' à la prudence.

 

DEXIA reste également dans la descente. Le titre évolue en effet sous sa mm 20 depuis maintenant plusieurs semaines, et ses différentes tentatives de " sortie " par le haut ont toutes échoué. Le dernier résultat s' est élevé à 216 millions d' euros. Le dossier reste cependant encore problèmatique, notamment concernant le coût de restructuration qui reste encore délicat à appréhender.

 

Comme ses " petites copines ", SOCIETE GENERALE reste en assez mauvaise posture. Le PNB du premier trimestre a cependant sensiblement augmenté. Les objectifs annuels semblent confirmés par la banque. On notera une exposition à la Grèce non négligeable. Il est encore manifestement trop tôt pour se placer, d' autant que la configuration graphique n' est toujours pas de nature à séduire à l' heure actuelle.

 

NATIXIS résiste quant à elle plutôt bien graphiquement parlant. Elle " flirte " en effet avec sa mm 20 depuis maintenant plusieurs séances sans trop sans éloigner, ce qui est de bon augure, même si le caractère spéculatif peut toujours surprendre. Fondamentalement parlant, NATIXIS vient de signer un troisième trimestre bénéficiaire avec un résultat de 464 millions d' euros. Ceci étant, la " véritable " sortie se situera à hauteur des 4.60 euros pour un cours actuel inférieur d' un euro.

 

1-copie-29.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans VALEURS DIVERSES
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:03

Dans la lignée des USA qui ont finalement cédé à la pression vendeuse hier, le CAC repart donc dans le rouge. Nous voici donc de nouveau sous les 3500 pts, et donc en direction de la zone dangereuse des 3400 pts. La mm 20, qu' il est toujours nécessaire de franchir à la hausse pour y voir plus clair, est située actuellement à hauteur des 3530 pts environ, et une fois encore ce ne sera pas aussi simple pour la casser. Le marché reste donc tendu, et les investisseurs ne savent manifestement plus sur quel pied danser. Certains disent que la problèmatique de la zone euro est déjà " dans les cours ", tandis que d' autres affirment encore que de mauvaises nouvelles peuvent encore tomber lors des prochaines semaines. Une chose est sûre : la visibilité est toujours aussi médiocre. Pour l' heure, nous sommes toujours dans une phase de rebond technique sans être parvenu à inverser cette spirale. La configuration du moment reste en tout cas fragile, et il est donc encore nécessaire d' attendre pour se placer ( hors acitivités de trading pur bien entendu ).

1-copie-28.JPG

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article