Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 10:29

Après le trGès beau rebond enregistré avant hier, on aurait pû croire que les choses allaient se remettre dans l' ordre. Il n' en est évidemment rien comme on peut le voir notamment aujourd' hui. Les vendeurs se font de nouveau entendre après avoir été plus calmes hier. Ce matin l' indice parisien rend en effet près de 1.25 % moins de deux heures après l' ouverture, et graphiquement on peut voir clairement qu' il y a encore de la place en bas. Le " gap " du 17 juillet évoqué à de multiples reprises ici, reste donc toujours en ligne de mire.

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans CAC 40
commenter cet article
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 10:23
Le titre avait ouvert une énorme fenêtre le premier février dernier suite à l' intérêt manifeste de MICROSOFT. Ensuite, le " boss " de YAHOO avait joué les gourmands en refusant l' offre, pourtant intéressante puisqu' elle était à hauteur de 33/34 dollars par action. Face à ce refus, qui en a agaçé plus d' un, et notamment un des plus gros actionnaires du groupe, le titre n' a cessé de dégringolé jusqu' à atteindre de nouveau le niveau d' avant la proposition de MICROSOFT. Il est donc de nouveau susceptible d' être intéressant en " long ", en ayant comblé son " gap " jeudi dernier. Dans une optique de moyen ou long terme, cela peut donc représenter une affaire intéressante.
Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans VALEURS USA
commenter cet article
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 07:57

Parmi les évènements-hautement-dramatiques des derniers jours, il y a eu le nouvel incident à la SNCF. Toute une bande de pieds-nickelés, tous VIP, accessoirement " bobotisés ", ont en effet eu le " malheur suprême " de rester coinçés en rase campagne ou dans des gares. Il s' agissait d' un incident imprévisible, et donc, par définition, qui ne pouvait être prévu. Cela arrive, cela peut arriver, et cela arrivera encore. La technique n' est pas infaillible. Pensez donc, la SNCF n' avait même pas prévu 15 tonnes supplémentaires de sandwichs au cas où il se passerait quelquechose. C' est vraiment impardonnable pour tous ces pauvres passagers livrés à eux mêmes. On a en effet probablement frôlé la catastrophe humanitaire. La fin du monde en somme. Rien que cela. Plusieurs heures sans eau dans un pays où il fait...25 degrés, c' est vraiment insupportable. MAM, ministre de l' intérieur, et seul élément du gouvernement de la marionnette menteuse, ayant un peu près la tête sur les épaules, faisait elle aussi, partie de la fête. Pour autant, elle ne l' a pas ramené, et s' est donc contentée d' attendre sagement sans demander la tête des dirigeants de la SNCF à l' arrivée. Les autres, français imbuvables, se prenant pour des STARS, et " pétant " plus haut que leur sale cul en permanence, ont bien évidemment crié au scandale. La SNCF aurait en effet dû prévoir cet incident. Elle est tout simplement impardonnable. Il y avait des enfants, et même des femmes enceintes. Une catastrophe on vout dit.

Pendant ce temps, toujours en 2008, à seulement quelques heures de Paris, en GEORGIE, les habitants avaient d' autres préoccupations. Juste celle de...sauver leur pauvre peau, face aux foudres de l' armée russe, qui n' a pas la réputation  de faire particulièrement dans la dentelle. La bàs, pas de sandwichs, ni bouteilles d' eau, ni d' explications particulières n' ont été fournis. Le service " clientèle " de l' armée russe laissant en effet à désirer. Il faut dire que la situation était suffisamment claire. Nul besoin d' informer la population. Elle a très rapidement compris qu' il ne s' agissait pas d' une répètition de la prochaine kermesse locale.

Dans les contrées africaines aussi, on aurait largement préféré resté coinçé dans un train, plutôt que de crever la dalle,  en se tapant-accessoirement-sur la gueule depuis des lustres, sans même savoir encore pourquoi. Cela se passe aussi en 2008. Mais ce n' est qu' un détail.

Il serait donc temps, que le français apprenne enfin à fermer sa gueule face à des incidents totalement dérisoires. La planète tourne, et pas vraiment bien. Les trois " bobos " restés coinçés dans un train, seraient donc bien inspirés de bouger un peu leur gros cul, et d' aller voir ce qui se passe ailleurs qu' en France. Ici il n' y a pas de guerre, pas de famine, pas de misère. Rien justifiant de la ramener. Pauvres français gâtés, vous faites vraiment pitié. Continuez à regarder SECRET STORY,

 



















www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans CHRONIQUES
commenter cet article
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 18:15
Un avocat de formation ça parle beaucoup, souvent pour ne rien dire, et surtout, cela ne sait absolument pas compter. Quand en plus, on nomme un autre juriste, ne sachant pas plus compter, au ministère de l' économie, on arrive alors à une catastrophe en matière de politique économique.

Le déficit commercial de la France a fait fort au cours du premiers semestre 2008. 24 milliards de déficit exactement. Bien sûr, notre équipe de guignols en place, s' est empressée de nous signifier que la facture énergétique a pesé très lourd dans la balance. Elle atteindrait en effet pas moins de 29 milliards sur 6 mois.

L' Allemagne, pour sa part, jubile en affichant un excédent largement supérieur aux 100 milliards. Pourtant, il semblerait que l' Allemagne ne soit toujours pas membre de l' OPEP. En outre, elle utilise, tout comme la France, l' Euro.

Il y a donc comme un problème. Un gros problème. Il faut dire que la France s' est spécialisé dans " l art " de couper la branche sur laquelle elle est assise en équilibre depuis un bon bout de temps. Prenons par exemple le cas du secteur automobile. Alors qu' Angela Merkel n' hésite pas à monter au front, pour défendre les intérêts de PORSCHE, MERCEDES ou BMW, en France on fait tout le contraire. Déjà qu' il faut être particulièrement motivé pour acheter un laidron comme la RENAULT LAGUNA au prix d' une AUDI, voilà que SARKOZY l' incapable fait tout pour tuer l' industrie automobile française. La bande  de guignols à plein temps de SARKOZY, n' a en effet rien trouver de mieux que d' inventer le Bonus/Malus. On aurait voulu tuer le segment des véhicules ' haut de gamme " français, qui fait déjà hurler de rire rien qu' à son évocation, on ne s' y serait pas pris autrement. La LAGUNA n' avait pas besoin de cela. En manquant déjà singulièrement d' image de marque, voici qu' on tire à boulets rouges sur ce déjà bien malheureux laidron. Evidemment, les chaines de productions tournent au ralenti, s' arrêtent même. et CARLOS GHOSN n' a pas d' autres choix que de licencier. Pas grave. L' Etat finira bien par subventionner tous ces nouveaux préretraités qu' il a lui même licencié. C' est donc la moindre des choses. Après, il suffira juste de mettre une " prune " à CARLOS qui ne veut pas embaucher des employés de plus de 50 ans. La boucle sera alors bouclée une fois de plus.

Mais l' essentiel est de vendre de la petite " bagnole à deux balles ". A grand coup de bonus, qui coûte déjà un maximum, en rapportant pas grand chose en TVA. Accessoirement, les TWINGO et autres caisses à savon à la française sont produites dans une grande majorité à l' étranger. Histoire de plomber un peu plus les chiffres du chômage, qu' on ne manquera cependant pas de faire mentir le moment venu.

En France, on ne vend donc plus que de petites " bagnoles à deux balles ", qui ne rapportent ni au constructeur, ni à l' Etat. Les ventes des gammes hautes, et même moyennes, s' éffondrent. Mais ce n' est sûrement qu' un détail.

En face, chez nos amis ( ? ) allemands, on vend de la grosse caisse qui rapporte un " max ". La valeur ajoutée sur une PORSCHE n' étant en effet pas tout à fait la même que sur vulgaire TWINGO. De plus, à part les français, on se demande bien qui peut encore acheter une TWINGO. Ce n' est pas encore demain qu' on risque d' en vendre à DUBAI. PEKIN ou DELHI.

Alors bien sûr, l' éternel rabat-joie, roulant accessoirement en 205 " mazout " de 1988, grâce à SARKOZY, nous rétorquera qu' une PORSCHE pollue un max. Juste 5 fois moins qu' une PEUGEOT 205 de 1988. Un détail. Et dans les rues, on voit quand même beaucoup plus de 205 ou autres épaves françaises polluant un maximum, que de PORSCHE. Et ce n' est pas avec SARKOZY au pouvoir, que la tendance risque de s' inverser. C' est même tout le contraire.

Lire également Une CITROËN BX pollue plus qu' une PORSCHE 997, 4 fois plus puissante


























www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans CHRONIQUES
commenter cet article
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 15:14

A 10 h 20 ce matin environ, nous avons une belle configuration bougiste, avec à la clé une cassure de l' indicateur ZIGZAG. Par la suite le titre va cassé à la hausse la mm 12 intraday, permettant donc de confirmer le retournement intervenu un peu plus tôt. Le signal est donc positif, et le STOP est situé au niveau du point d' entrée. Il se peut en effet que le mouvement se cherche un peu, et qu' un retracement baissier puisse intervenir jusqu' au niveau de la cassure évoquée plus haut.





























www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans VALEURS DIVERSES
commenter cet article
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 14:22

Il existe trois catégories d' intervenants sur le marché.

Tout d' abord, il y a les INITIES. Cette catégorie dont il faut absolument faire partie pour gagner en Bourse, parvient à détecter les opportunités avant les autres. Ils sont les premiers, et une fois bien installés, ils n' ont plus qu' attendre bien tranquillement l' arrivage massif des moutons.

Ce sont en effet ces moutons qui vont faire gagner de l' argent aux initiés. Ils arrivent en masse, et de par leur nombre, font donc monter le cours d' une action. Ils peuvent prétendre à gagner quelques points, mais ils se doivent de ne pas arriver trop en retard.

Enfin, une fois que les initiés se sont bien " gavés ", grâce aux moutons, qui dans le meilleur des cas ont donc sû encore gratter quelques points, mais dans une position déjà inconfortable, il y a les retardataires.

Les retardataires arrivent en général quand la fête est finie. N' étant pas initiés, ils suivent donc le mouvement initié par les moutons de manière bien impulsive, et en subissant au final des pertes. Quand ils arrivent, le " gros " des moutons a déjà replié chemin, et quant aux initiés ils sont déjà sur une autre valeur depuis déjà un bon moment.

Le point d' entrée sur un sous-jacent, doit donc être particulièrement soigné. C' est en effet à cette condition essentielle, que vous allez pouvoir gagner de l' argent. Vous de devez pas suivre bêtement un mouvement avec les conséquences négatives auxquelles vous pourriez vous exposer dans la très grande majorité des cas, mais au contraire devancer cette arrivée massive de ces si précieux moutons et autres retardataires.

En prenant donc un mouvement au début, vos chances de réussite sont alors maximales, et même si évidemment vous ne pourrez parvenir à une réussite de 100 %, vous pourrez cependant vous approchez sans nul doute des 70 à 80 %, ce qui est très largement suffisant pour gagner de l' argent, et peut être même vous enrichir...

Enfin, n' hésitez surtout pas à couper une position qui part dans le mauvais sens. Il vaut en effet mieux essuyer quelques frais que de lourdes pertes. Et n' oubliez pas, que les grosses pertes commencent toujours par de petites pertes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans ECONOMIE
commenter cet article
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 13:55
Prenons l' exemple de cette valeur pour définir la stratégie du ZIG. Le graphique en UT 5ms, avec une moyenne mobile de 12 intraday. Cette dernière permet de connaitre la psychologie des intervenants par rapport à un sous-jacent à un moment donné. Pour faire simple, si le cours est au dessus ce cette mm 12, le marché est plutôt positif. Au contraire, si le cours se trouve en dessus, l' opinion est plutôt négative. Il faut évidemment faire preuve d' une certaine souplesse par rapport à tout cela. Le marché ayant en effet tendance à souvent " tricoter " autour de la mm 12. L' essentiel étant que le cours ne s' éloigne pas trop de la mm en question. Pour prendre position, on " joue " donc la cassure ZIG, qui doit nécessairement être accompagné d' une configuration " parlante ". Dans le cas qui nous occupe, on voit que ce type de configuration est apparue hier vers 14 h 50 environ. C' est là qu' il fallait entrer long. Plus on soigne son point d' entrée, plus le trade initié a des chances de réussir. En outre, pour l' intervenant, c' est très confortable, car il ne sera jamais en position de moins-value latente, ou à peine. Le STOP de protection se situe en effet au niveau du point d' entrée. La rigueur s' impose à ce niveau là. Dès que le plan de trading sort des clous, il ne faut en effet pas hésiter à couper sa position. Toujours dans le cas de BNP, on voit sur le graphique en UT 5 toujours, qu' il y a un nouveau signal de confirmation vers 17 h 15 hier. On pouvait donc entrer encore à ce niveau là, si on avait loupé le premier signal évoqué plus haut. Par la suite, il suffit d' attendre, et comme dit un peu plus haut, tant que le cours de l' action est au dessus de la mm 12 intraday, il n' a pas le moindre souci à se faire. Par la suite, c' est le graphique en " daily " qui va permettre d' indiquer à l' intervenant si il doit solder sa position, ou si au contraire, il va la garder pour profiter d' une plus grande amplitude du mouvement.





























www.zone-trading.com
Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans VALEURS DIVERSES
commenter cet article
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 11:13

Les deux " vedettes " américaines qui ne cessent de defrayer la chronique depuis maintenant plusieurs mois, sont devenues le pire cauchemar des Etats-unis. Ces derniers, qui n' interviennent d' ordinaire pas dans les affaires des sociétés privés, ont pour le coup, bien été dans l' obligation d' y plonger leur nez, et donc d' y jouer les pompiers de service. On notera au passage, qu' on a dépassé par ce biais, mine de rien, les limites du libéralisme économique, et donc du capitalisme pur et dur. " Normalement ", aux USA, quand une société coule, on laisse faire, en regardant, et même en applaudissant, en se disant, que finalement cela profitera à une autre société américaine, ou aux avocats qui se sont toujours engraissés sur les faillites de ces dernières. Jusqu' alors, quand une société américaine se noyait, c' etait donc finalement un mal pour un bien, et personne n' y trouvait à redire. Le systéme était en fait très bien huilé. Concernant nos deux " stars " du moment, Fannie Mae et Freddy Mac, la situation est toute autre. Leur survie respective, est en effet tout simplement indispensable à celle du système financier américain. Rien que cela. Le trait n' est en aucun cas exagèré, et on comprend donc mieux pourquoi le Trésor américain n' a aucune autre alternative que celle de soutenir ces deux mastonondes aux pieds d' argile que sont donc ces organismes de refinancement hypothécaires. Cela ressemble fort à une nationalisation, et au pays du capitalisme par excellence, on aurait presque envie de rire, si la situation n' était pas aussi catastrophique au final.

Le néolibéralisme des temps modernes en prend donc un sacré coup. Comme évoqué plus haut, les limites en la matière sont tout simplement dépassées. Le système ne fonctionne manifestement plus. Les USA, font donc à leur manière, dans le " social " de grande envergure. Cela se passe bien aux Etats-unis pourtant, et en 2008, vous ne rêvez pas. La crise des subprime a donc complètement bouleversé le système en place, pour ne pas dire autre chose.

En fait, tout ceci est le deuxième effet KISSCOOL des attentats du 11 septembre. Après ces derniers, BEN LADEN et sa bande de petits copains, savaient pertinemment que les Etats-unis allaient ouvrir en grand les vannes du crédit à outrance pour ne pas tuer l' économie, et redonner le moral aux américains. Cela n' a pas loupé. Non seulement les Etats-unis ont vendu du crédit à outrance, mais en plus ils l' ont fait n' importe comment, et en sachant bien, que tôt ou tard, une grande partie des américains ne parviendraient tout simplement plus à rembourser leurs prêts. Mais il s' agissait, une fois de plus, de faire des DOLLARS ! Plein de DOLLARS ! Sur le moment, ce fût une réussite incontestable, mais quand on voit le résultat, on se dit que faire feu de tout bois finit forcément pas avoir des conséquences dramatiques.

D' un point de vue graphique, à présent, ces deux " daubasses " que sont Fannie Mae et Freddy Mac restent intéressantes à plus d' un titre. Leur niveau respectif est en effet tellement bas, que les retournements peuvent être particulièrement bénéfiques en terme de gains boursiers. Depuis quelques jours, on note en effet un certain volume. Une prise de position à ces niveaux, et à la condition de placer un STOP de protection, n' est donc pas forcément une mauvaise idée. A suivre...

A lire également :

USA : le pays où l' on vend une MAISON comme on vend un ASPIRATEUR !



























































www.zone-trading.com

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans VALEURS USA
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 21:28

Le rebond enregistré hier était totalement insignifiant comme évoqué hier ici même. Les vendeurs font la loi, et les acheteurs ne font pas le poids. Le CAC perd donc encore 1.40 % ce jour, soit 3.35 % depuis le début de la semaine. Du côté des USA ce n' est évidemment toujours pas la joie, et histoire de mettre encore un peu plus d' ambiance, le pétrole fait de nouveau des siennes, en repartant à la hausse. Bref, le repli observé sur l' indice parisien ce jour n' est pas vraiment une surprise. Il s' agit toujours d' aller refermer la fenêtre du 17 juillet dernier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.zone-trading.com

 

Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans CAC 40
commenter cet article
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 10:00
Comme dans les deux cas évoqués plus bas, on se place sur le ZIG en fonction notamment de la proximité de la mm 12 intraday qui va servir de sortie.
Repost 0
Published by ZONE-TRADING - dans SOITEC
commenter cet article