Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 20:34

quand on tape " les traders se fachent " sur le moteur de recherche GOOGLE, ce dernier propose d' essayer avec une autre orthographe comme vous pouvez le constater ci-dessous alors que l' intitulé est quand même clair au départ. " les traders se fachent " deviennent ainsi " les traders se...touchent " Est-ce en raison de leur égo que l' on dit surdimensionné ?



LIRE AUSSI : Des ponts d' or pour débaucher les meilleurs TRADERS ! 

Les TRADERS de Goldman Sachs cassent encore la baraque ! 

Marie N., TRADER : " Nous en avons assez de cette vindicte ! " 

Marc Duvalier, TRADER : " nos bonus n' ont rien d' indécents " 

Charles Goussard, TRADER : " rien n' a changé, fort heureusement..." 

BNP-PARIBAS : le gâteau pour les TRADERS est déjà prêt ! 

 


www.zone-trading.com


Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 20:22
L' indice de référence termine dans le vert ce soir. Le rebond a donc bien été effectif même si comme évoqué un plus tôt en séances, les volumes de transactions ont été faibles. De nombreux TRADERS sont en effet en train de dépenser leurs dollars en vacances. On peut cependant retenir que le CAC est parvenu à rester au dessus de sa mm 20. Cela reste donc appréciable même si il n' est pas aisé de se faire une opinion forcément objective, toujours par rapport à cette même faiblesse des volumes. A suivre demain donc...














www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 16:01
Dans des volumes à rendre dépressif le plus motivé des coiffeurs, le CAC ne parvient pas à s' extraire valablement. Il reste en effet sous la mm 20 en progressant d' à peine 0.10 % à l' heure actuelle. Reste donc plus qu' à attendre que les choses bougent un peu plus, ce qui semble bien compromis aujourd' hui. Reste donc la piscine...























www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 11:45

Francfort 2007. Au pays des Audi TT, sur le stand Peugeot, apparait le coupé RCZ. Rien d' exeptionnel pour autant. Les coupé chez Peugeot on connait en effet depuis longtemps. 404, 504, 406 ou même 407 plus près de nous. Mais en fait il s' agissait de coupés " grand tourisme ". Le RCZ c' est différent. Le nouveau coupé Peugeot se veut en effet...SPORTIF ! Ouh le vilain mot. A l' heure du politiquement correct c' est effectivement presqu' une insulte. Mais bon, on connait la chanson. Les éternels frustrés qui condamment la société de consommation sont toujours les mêmes, à savoir ceux qui n' ont justement pas les moyens de...consommer mais qui aimeraient tant.

Mais passons. Saluons en effet l' audace du constructeur français. Oui, il s' agit bien d' audace. Cela fait en effet longtemps que Peugeot n' a plus vraiment grand chose à proposer à sa clientèle sportive. Les GTIstes de la grande époque de la mythique 205 GTI roulent désormais probablement dans les berlines de VRP de la marque, mais le succès de l' Audi TT prouve bien qu' il y a encore une clientèle qui aime l' automobile sans pour autant être " hyper " sportive.

Bon certes, les connaisseurs n' ont jamais eu l' Audi TT dans leur coeur, qui n' était qu' une traction, ou pire, une transmission intégrale. Rien à voir donc avec les vraies sportives PROPULSION. Mais les temps changent, et la clientèle actuelle veut plus de confort, et surtout de sécurité. Certains diront même qu' elle ne sait en fait plus conduire. Pas faux, mais le but final est de toute façon de parvenir à vendre des produits qui correspondent aux nouvelles exigences de la clientèle actuelle qui n' a évidemment pas fait ses gammes sur les caprieuses 205 GTI par exemple.

Autant dire qu' Audi surveille de près l' arrivée prochaine du nouveau coupé Peugeot. Certains diront que les deux marques ne jouent pas tout à fait dans la même cour, mais en regardant de près les coupés des deux marques, on peut raisonnablement penser que certains clients hésiteront entre les deux marques au moment de l' achat. Audi en a d' ailleurs bien conscience. Il est vrai que des coupés Audi TT il y en a quand même désormais quasiment à chaque coin de rue. On ne peut donc plus vraiment parler de voiture prémium en ce qui concerne l' audi TT. Certains clients de la première version de la " TT " sont même directement passés chez...Porsche par le biais de la gamme CAYMAN/BOXSTER. La deuxième mouture de la " TT " ayant effectivement un design beaucoup plus " classique ". Ceux qui sont allés faire leur emplette chez Porsche sont cependant vite revenus en courant. Une Porsche reste en effet un véhicule sportif à propulsion. Bien loin de la première " TT " qui avait été conçu sur le chassis d' une...Golf, et qui était d' ailleurs justement complètement dépassé par les évènements dans sa version la plus puissante de l' époque, à savoir la version dite " quattro " qui était dotée, comme son nom l' indique, d' une transmission intégrale, mais à minima, donc vraiment peu efficace, voir même dangereuse à certains égards.

Mais peu importe, l' audi TT n' a finalement jamais été autre chose qu' un produit " frime " destiné à une clientèle plus habituée aux terrasses des cafés qu' aux spéciales empruntées par Sébastien Loeb et donc pas vraiment grisée par les dérobades du train arrière toujours possible avec une bonne " vieille " propulsion à l' image des produits PORSCHE. Audi, a cependant été à l' écoute de sa clientèle lorgnant du côté de chez Porsche en commercialisant une version RS de sa TT au look résolument plus sportif, doté d' un 5 cylindres de 340 ch sous le capot, susceptible de faire-enfin-péter la poudre. Il était temps cela dit. Avant l' arrivée du coupé Peugeot, Audi se laisse donc une belle marge de manoeuvre, en repositionnant en prémium son produit audi TT, dont les premières versions font actuellement fureur chez les...beaufs. On ne contrôle pas toujours son image avec le temps qui passe, même quand on s' appelle Audi.

Reste à présent à savoir si le ramage du nouveau coupé Peugeot sera à la hauteur du plumage plutôt attirant il faut bien le dire. Il y a en effet fort à parier que de nombreuses motorisations " carburant " au bon vieux " mazout " trouveront place sous le capot du nouveau coupé RCZ. On parle même d' une version hybride. Les vrais sportifs, s' ils en restent encore, n' y trouveront très probablement pas leur compte, mais pour ce qui concerne la clientèle quelquepeu " m' as vu tu " elle devrait largement y trouver son compte d' autant que les tarifs de commercialisation moins élevés que ceux de l' audi TT permettront aux frimeurs de pouvoir se payer quelques accessoires supplémentaires telle la dernière version de l' Iphone par exemple.

Au final, le nouveau coupé de chez Peugeot a donc de grandes chances de plaire. Le design sort en effet du commun, même si le parallèle avec l' Audi TT ne peut évidemment pas être démenti. On reste dans le même esprit et si cela peut permettre à Peugeot de rajeunir un peu son image ce ne sera pas un mal. Le coupé RCZ pourrait en effet bien apporté la petite touche de fantaisie qui manque actuellement à la marque sochalienne. Tout le monde appréciera donc, comme par exemple MORGAN STANLEY qui vient à nouveau de soutenir le titre.




























































www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 10:25
Petit rebond technique pour l' heure. Ce seront les USA qui donneront le véritable signal. La " bonne " nouvelle des marchés vient quant à elle du Japon. Le NIKKEI a en effet réussi à sauver les meubles en restant au dessus de la mm 20 à la cloche. Cela reste donc appréciable. On repart alors ? Pas improbable en effet. Le marché a besoin de consolider de temps à autre. C' est nécessaire et " sain ". Le mouvement de hausse ayant trouvé naissance à la mi-juillet reste d' actualité. Il faut donc rester dans une optique longue.























www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 09:11

La grande banque suisse a donc plié face au fisc yankee. Enfin pas complètement. L' IRC ( le fisc américain ) comptait en effet " récupérer " pas moins de 52 000 identités et ce ne sera finalement que 5000 noms qui seront lachés par le groupe suisse. UBS et les autorités américaines devraient en effet annoncer d' ici quelques jours les modalités de l' accord conclu entre les deux parties. D' après certaines sources, en agissant ainsi, UBS éviterait une grosse amende, et surtout l' interdiction d' exercer sur le territoire américain. Les autorités américaines s' étaient en effet montrées très menaçante à l' égard d' UBS concernant ce point.

Mine de rien, c' est une énorme brèche qui vient de s' ouvrir au sein du sacro-saint secret bancaire suisse. L' histoire nous dira si la Suisse en sortira indemne. Les banquiers suisses n' en sont désormais plus aussi sûrs. Une page a peut-être été tournée, même si la Suisse en a vu d' autres.

Toujours est-il que les banques suisses vont se montrer de plus en plus méfiantes par rapport à la clientèle internationale et américaine bien entendu. Plusieurs grands établissements financiers ont d' ailleurs pris les devants ces derniers mois, tel CREDIT SUISSE par exemple, qui fait en sorte que ses clients soient totalement en règle avec le fisc de leur pays. Chat échaudé craint l' eau froide, et tout le monde a donc désormais intérêt à faire attention.

Les banquiers suisses " flippent ", il faut bien le reconnaitre. Eux qui se croyaient dans une forteresse imprenable depuis des lustres, se rendent compte que les choses ne seront plus tout à fait comme avant. En off, certains banquiers de la place se disent quand même " soulagés " en quelque sorte. Ils seraient même prêts à changer leurs méthodes de travail. A voir... En tout cas, il ne va plus falloir vraiment compter sur le " fameux " SECRET BANCAIRE suisse. Il a quand même pris un sacré coup dans la " gamelle ". Tout le monde en a désormais conscience en Suisse même si beaucoup ont encore un mal fou à l' admettre.

Il est également à préciser que le " bon peuple " suisse commence à en avoir marre de des pratiques peu orthodoxes. Tout le monde ne roule en effet pas sur l' or au pays du chocolat. Au fil du temps, c' est même de moins en moins vrai. La classe moyenne suisse a en effet pris une énorme claque ces dernières années. Les banquiers suisses n' ont donc plus vraiment la cote en Suisse. Le système est donc très probablement en bout de course, et d' une façon ou d' une autre il va être nécessaire de le réformer, même si la résistance restera significative pendant encore un certain temps.

Beaucoup de banquiers avouent cependant qu' ils vont désormais fuir la clientèle américaine comme la peste. Les banques suisses comptent en effet se recentrer sur la clientèle des Emirats arabes bien moins problèmatique en terme d' évasion fiscale. A Genève, " on " est soudainement devenu allergique à l' accent yankee...

Ci-dessous : le " bon peuple " fait le " siège " d' UBS alors en pleine crise. Image assez insolite en Suisse, même elle devrait le devenir de moins en moins au fil du temps. Les suisses, ne roulant pas tous en Porsche, se disent en effet excédés par le système actuel même si quelquepart ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis...
























www.zone-trading.com

Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 17:45

Le CAC casse donc de nouveau à la baisse sa mm 20 ce soir. Autant dire que ce n' est guère réjouissant, et que l' indice de référence a intérêt à vite se reprendre s' il ne veut pas voir les choses s' aggraver. Le signal est en effet négatif et les " shorteurs " ont donc commencé à ouvrir les vannes. Ceci étant, l' ancienne résistance 3396,  qui est donc devenue support à la descente,  a été maintenue. Le CAC a même rebondi exactement à ce niveau. Il va donc falloir surveiller ce niveau demain, et voir si le CAC parvient à s' en extraire véritablement, ce qui n' est pas improbable. Auquel cas, on pourra de nouveau envisager de repartir en direction du nord. A suivre donc...
















































www.zone-trading.com


Repost 0
Published by zone-trading - dans CAC 40
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 16:28

Les plus grosses banques ne savent plus quoi faire pour attirer les STARS du trading. Demain il sera peut-être en effet trop tard. Il faut donc faire vite. Royal Bank of Scotland, qui pour la petite histoire, appartient toujours à 70 % à l' Etat britannique, vient de " lacher " la bagatelle de l' équivalent de 14 millions d' euros pour se " payer " deux STARS de la CITY.

Avec la quasi faillite d' RBS l' automne dernier, la banque se doit en effet de recruter les meilleurs pour remonter la pente en reconstruisant notamment les activités de trading, qui au cas où certains ne l' auraient pas remarqué, sont les seules à générer du " cash " actuellement. Les " golden hello " sont donc de retour à la CITY. La bataille est rude entre les banques pour recruter les vedettes de la place.

Les rumeurs les plus folles courent à nouveau dans la ville. On parle en effet de packages à 5, 10, ou voir même 20 millions de livres pour " dégoter " rapidement les meilleurs. Le directeur général de Royal Bank of Scotland a admi sans trop de mal que sa banque avait effectivement offert des bonus garantis à un certain nombre de nouvelles recrues, et ce afin de retrouver le chemin du profit. Ce n' est en effet pas l' activité de la banque de détail qui permettra aux grosses banques de remonter la pente. Tout le monde le sait parfaitement dans le " milieu " et c' est pour cela que tout est fait pour attirer les STARS du trading.

S.Hester, le directeur général du groupe RBS s' est justifié en évoquant le fait qu' il était nécessaire d' attirer les meilleurs dans l' intérêt de " l' homme de la rue " qui ne comprend pas toujours bien les choses. Il faut dire que RBS a connu une véritable hémorragie avant que la banque de soit sauvée par l' Etat britannique. Les meilleurs éléments étaient en effet partis quasiment du jour au lendemain.

Ci-dessous : ANTONIO POLVERINO. TRADER  vedette de la banque Merril Lynch avec laquelle il " tournait " à l' équivalent de plus de 32 millions d' euros de package, vient de signer chez RBS avec un bonus garanti de près de 12 millions d' euros sur un an.

























www.zone-trading.com


Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 15:28
Ceux qui connaissent quelquepeu le monde de la Finance ne sont pas sans savoir que les TRADERS de la banque américaine Goldman Sachs ne sont pas vraiment des " chèvres ". C' est même tout le contraire. A l' heure où la critique à l' endroit des TRADERS se fait de plus en plus acerbe, voilà que GS annonce avoir établi un nouveau record en matière de trading pour le deuxième trimestre de l' année. Durant cette période, les équipes de TRADERS de la banque américaine ont en effet connu pas moins de 46 séances à plus de 100 " patates ". Le précédent record faisait étant de 34 journées de bénéfices supérieurs à 100 millions de dollars. Les pertes n' ont été effectives que durant deux séances sur la même période. C' est tout simplement du jamais vu, même si, une fois encore, les TRADERS du groupe bancaire américain n' ont jamais eu la réputation d' être des losers.

Mais, comme à l' accoutumé dans ce monde aux vieux relents communistes, la banque américaine n' a évidemment pas échappé à la critique de ceux qui parlent toujours trop au lieu de travailler. Certains médias américains évoquent notamment le fait que la célèbre banque américaine a toujours eu l' art et la manière de se construire un très beau réseau de relations parmi les plus hautes instances gouvernementales, et ce de tout temps. Ce n' est évidemment pas tout à fait faux, mais on voit quand même mal comment il pourrait en être autrement. La critique concernant ce point est donc loin d' être justifiée.

Enfin,  pour arriver à de tels résultats, les modèles de value-at-risk de Goldman Sachs montraient des moins-values potentielles pouvant s' élever à près de 250 millions de dollars par jour. On ne fait pas d' omelette sans casser d' oeufs. Il n' y a donc rien de vraiment choquant en la matière. Neuf menbres du congrès ne l' ont cependant pas entendu de la même oreille, et ont donc envoyé une lettre au " barbu " de la FED, en exposant leur inquiétude quant aux risques pris par Goldman Sachs pour dégager de tels profits. Lettre restée...morte à ce jour... Ben Bernanke ayant manifestement d' autres chats à fouetter actuellement.

Le retour du " bon vieux temps " est donc bien là. 12 milliards de dollars ont déjà été mis de côté cette année par la banque Goldman Sachs. Cette somme est destinée aux TRADERS comme vous l' aurez compris.

On notera enfin la " recommandation " du PDG de Goldman Sachs à l' endroit de ses TRADERS. A savoir celle de se montrer " discret " dans leur manière de " claquer " leur " blé " en évitant par exemple de se payer un superbe loft ou une propriété en Califormie alors que " bon ( ? ) peuple " rame. Juste histoire d' éviter d' ameuter ces mange-merde de journalistes en manque de sensations.

Le monde a changé ? Pas vraiment ma brave dame... On nous aurait donc-encore-menti ? Bien probable ma brave dame...
























www.zone-trading.com


Repost 0
Published by zone-trading - dans VALEURS USA
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 20:44
Voilà c' est fait. Les commerces seront donc ouverts le dimanche. L' idée vient de SARKOZY. il en rêvait. Un peu comme  la TVA à 5.5 %. Les japonaises en goguette à Paris, pourront donc désormais faire leurs emplettes sur les Champs-Elysées le dimanche. Après tout pourquoi pas. A NEW-YORK ou LONDRES, c' est possible depuis des lustres. Reste à savoir si la japonaise qui s' est acheté un accessoire de luxe le samedi, recommencera le dimanche. Peut-être. Peut-être pour les nantis. Mais pour le clampin du coin, qu' en sera t-il ? Pas grand chose. Peu probable que le consommateur de " base " ayant " explosé " son budget le samedi puisse se permettre de recommencer le lendemain. Sauf si évidemment, il en arrivait à céder à la tentation en consommant plus que de raison. A crédit bien sûr... C' est peut-être ce qu' a le locataire actuel de l' Elysée derrière la tête. A force " d' inciter " les " gens " à consommer, peut-être vont-ils finalement le faire. Ce " satané " français épargne de toute façon beaucoup trop. Il est temps qu' il s' endette enfin. Avec un taux à hauteur de 70 %, il a de la marge par rapport à ses " petits " copains anglo-saxons qui sont endettés à hauteur de...200 %, avec les conséquences que l' on connait actuellement. Chacun découvrant donc, avec stupéfaction (?), que la consommation reste le moteur de l' économie française. Même si l' Elysée donne le " parfait " exemple en " claquant " un maximum, ce n' est évidemment pas suffisant. C' est le clampin moyen qui doit " claquer ". Il faut bien que le " travailler plus pour gagner plus " serve à quelquechose, à savoir CONSOMMER PLUS ! Le français moyen est peut-être suffisamment " crétin " pour ne pas savoir arbitrer entre le samedi et le dimanche. C' est possible. SARKOZY, en tout cas, compte fortement là-dessus.

Et pour ce qui concerne ces nouveaux " travailleurs " du dimanche alors ? Après tout, il y a déjà beaucoup de gens qui travaillent le dimanche. Dans le tourisme, l' hotellerie, la restauration, cela ne date en effet pas d' hier. Personne ne se plaint plus que cela finalement. Un serveur ou un cuisinier travaille effectivement bien le dimanche. Et dans les stations balnéaires ou de sports d' hiver, tous les acteurs de l' économie locale travaillent également le dimanche. Rien d' extraordinaire donc. Les autres n' auront donc qu' à s' adapter, ou changer de métier. C' est aussi " simple " que cela. Mouais...

Sur le fond le problème reste donc entier. Il faut CONSOMMER un " max ", à fortiori en période de crise. Il n' y aucune autre alternative pour s' en sortir, et SARKOZY l' a bien compris. Tout est lié à la consommation des ménages. Il faut donc ouvrir les commerces le dimanche. C' est une nécessité absolue. Mouais...

Le libéralisme à l' anglo-saxonne a encore de la marge, beaucoup de marge. Peu importe, l' essentiel étant de sauver la CONSOMMATION. Le reste on s' en " tape ". Mais un travailleur du " dimanche ", c' est le cas de le dire, sous-payé, ne va pas pouvoir consommer non ? En fait on s' en tape de celui-là. Il faut bien que certains se sacrifient afin que d' autres puissent consommer. C' est aussi simple que cela une fois encore. De toute façon, les " prolos " et autres travailleurs précaires du dimanche, et des autres jours, ne peuvent rien " claquer ". Ils n' en n' ont tout simplement pas les moyens, et ne sont donc pas du tout intéressants, sauf bien sûr, pour les autres consommateurs qui se trouvent au dessus. On ne va donc pas se soucier de ces nouveaux travailleurs du " dimanche ". Ce sont juste des " esclaves " des temps modernes. Pas bien grave... De toute façon ma brave dame, le monde est injuste. C' est entendu et tellement arrangeant pour certains.

De toute façon, au final, la sélection des commerces qui vont rester ouverts le dimanche va se faire rapidement et de manière bien naturelle. Ouvrir le dimanche, il faut en effet que ca vaille le coup, ou plutôt le " coût ", et ce même en payant à coups de lance-pierre le personnel concerné.














www.zone-trading.com
Repost 0
Published by zone-trading - dans ECONOMIE
commenter cet article